• Cyclone Dumilé (2013)

  • Alors que l'origine du prénom "Bejisa" est toujours controversé (slave pour certains, africain pour d'autres), en cette journée du 31 décembre 2013, les météorologues sont déjà tous d'accord sur le fait que La Réunion sera directement touchée par le système qui tournoie au dessus de nos têtes. 

    Bejisa

    Dès 12H00, la préfecture décide de placer l'île en "pré-alerte cyclonique" afin que la population se prépare au Passage à l'Année 2014, mais aussi au passage de ce Cyclone.

    Demain, la plupart des magasins seront fermés et il ne faut pas traîner pour faire ses réserves, car dans la journée du 2, les effets du météore commenceront sans doute à se faire sentir.

    Le 1er janvier 2014, alors que les Réunionnais profitent de cette journée de repos et gardent en mémoire Lampions et Feux d'artifice, "l'alerte orange" est déclenchée à 15H00, signe d'un danger dans les 24H à venir.

    Bejisa

    La Réunion, tête d'épingle dans l'Océan Indien, semble visée par un monstre au manteau blanc...

    La population sécurise ses habitations en calfeutrant ses fenêtres, les objets susceptibles d'être transformés en projectiles sous l'effet du vent sont rentrés ou solidement attachés, les animaux sont mis aux abris, tandis que les plus mal lotis se renseignent sur l'emplacement du centre d'hébergement le plus proche...
     

    Bejisa

    En ce 2 janvier 2014, les conditions climatiques se dégradent rapidement. La houle est de plus en plus forte et menace dangereusement les côtes nord et ouest de l'île. L'aéroport Rolland Garros a fermé ses portes depuis hier minuit, la route du littoral a été fermée à la circulation à 01H00 ce matin, et pour mettre tout le monde d'accord, nous sommes placés en "Alerte Rouge" depuis 07H00.

    Nous ne disposons plus que de 3H pour rejoindre nos domiciles. Au delà, toute circulation sera interdite et celui qui n'aura pas retrouvé sa maison dans les temps, sera escorté jusqu'au centre d'hébergement le plus proche où il devra attendre que l'alerte soit levée avant de revoir sa famille.

    Il est 10H00, Bejisa se trouve à 120 km de La Réunion, 15000 foyers sont déjà privés d'électricité, les radios à pile se mettent en route les unes après les autres au rythme des coupures, une tornade vient d'arracher un toit sur le secteur de St André (qui devait être l'un des endroits les mieux protégés de l'île). Derniers coups d'oeil à l'extérieur, on ferme portes et volets pour se sentir un peu plus en sécurité...

    Chez nous, nous sommes prêts à vivre de grands moments de solitude dans les prochaines heures : nous avons de l'eau potable en quantité, des vivres pour plusieurs jours, une baignoire pleine d'eau pour les usages domestiques... Bejisa commence ses présentations aux alentours de midi :

     Nous gardons un oeil sur le jardin et constatons un peu plus de dégâts à chaque bourrasques...

     

    Les palmiers aux alentours sont un bon repère pour connaître l'évolution des vents. Leur force, leur direction changent régulièrement. On surveille la parabole de l'habitation voisine, le chauffe eau solaire juste en face de nous qui bouge anormalement, le poteau EDF qui menace de tomber sur notre portail...

    Nous sommes sans électricité depuis un moment, la nuit a coupé cours à nos observations et maintenant ce sont les bruits qui nous inquiètent : le sifflement des courants d'air se fait parfois très fort, des objets semblent voltiger ça et là, des vitres se brisent... Ce coup ci nous restons calfeutrés, la radio est notre seule vue sur l'extérieur et les nouvelles ne sont pas là pour nous rassurer : le mur de l'oeil du cyclone passe à 15 km et longe la côte ouest, des milliers de personnes sont plongées comme nous dans l'obscurité... Il ne nous reste plus qu'à attendre au sec que ça se calme, et qu'il fasse à nouveau jour pour savoir à quelle sauce nous avons été mangés. 

                                                                                                                                                                                                                                                   

    Lorsque le soleil se lève en cette journée du 03 janvier 2014, Bejisa s'éloigne de La Réunion, mais à plus de 120 km de nos côtes, il n'a pas fini de nous montrer sa colère. Les vents soufflent encore dans le sud par rafales atteignant les 100 km/h, et la pluie continue de ruisseler sur les sols gorgés d'eau.
    171000 foyers se réveillent sans électricité, 8 lignes haute tension semblent avoir été coupées, et les équipes d'EDF attendent sur le pied de guerre que l'alerte rouge soit levée pour pouvoir intervenir.
     

    Bejisa

    Chez nous, la caze est intacte, mais notre petit jardin a bien souffert. 

    Bejisa

     Lorsque l'on voit le nombre de bananiers et d'arbres qui ont résistés à la tempête alors qu'ils étaient quand même pas mal abrités, on se dit que la nature a du être bien secouée sur le reste de l'île...

    Alors que les palmiers "d'en face" se tordent encore un peu dans tous les sens sous l'effet du vent, il est 09H00 lorsque la préfecture décide de lever "l'Alerte Rouge" et de rentrer en "Phase de sauvegarde".

    L'aéroport de Rolland Garros rouvre ses pistes d'atterrissages... les premières interventions EDF permettent de sécuriser les axes routiers et les habitations menacés par les cables électriques sectionnés... le concert des tronçonneuses commence afin de dégager les routes et les accès... 

    Bejisa

    En phase de sauvegarde, la prudence est de mise et les déplacements sont déconseillés s'ils ne sont pas indispensables. Les risques d'éboulements sont très présents et les axes particulièrement exposés sont de toutes façons encore fermés à la circulation : route du littoral, RN5 Cilaos, RN3 Plaine des Palmistes, RD48 Salazie, RD41 La Montagne...

     Bejisa

    Les radiers sont toujours submergés, et il est bien entendu interdit d'essayer de forcer le passage...

    Bejisa

    Vous hésitiez ? Là je crois qu'on est d'accord !

    Bejisa

    Envie de reportage... voyeurisme... curiosité... comme l'année dernière je n'ai pas pu résister à aller au plus tôt constater par moi même La Réunion comment il est... 

    Bejisa 

    Des cascades sont visibles là où habituellement les cours d'eau sont les plus discrets.

    Il a été enregistré aux environs d' 1m d'eau par m2 au cours de cet épisode pluvieux, que ce soit sur Cilaos, Salazie, ou la plaine des Chicots... soit un peu plus de 1,5 fois la quantité de pluie qui peut tomber sur Paris en l'espace d'une année.

     Bejisa

    Le port de Saint Gilles a été submergé par l'action conjuguée de la forte houle et de la brusque montée des eaux. Magasins inondés, toitures endommagées, déchets végétaux éparpillés... 

    Bejisa

    Certains s'en sortent mieux que d'autres, mais la facture promet d'être salée... 

    Bejisa

    "Chérie, tu te rappelles où tu as garé la voiture hier matin ?"

                                                                                                                                                                                       

    De mémoire de Réunionnais, il y avait 20 ans que l'île n'avait pas essuyé un tel événement climatique. 
    Une impression partagée par notre préfet, mais qui n'est pas en accord avec les chiffres qui nous sont communiqués.

    Bilan humain : 1 mort et 18 blessés.

    Electricité : 181000 foyés coupés. Certains attendront 5 jours avant d'être réalimentés, d'autres attendent toujours...

    Eau : 40% des abonnés ont été coupés, 345000 sont confrontés à des problèmes de qualité de l'eau...

    Record pluviométrie : Cilaos avec 1005 mm d'eau (4000 mm en 72H pour Gamède en 2007)

    Record vent : Rafales à 178 km/h enregistrées au Volcan (>250 km/h pour Dina en 2002)

    Il est encore bien trop tôt pour faire un bilan matériel de toitures arrachées, de maisons inondées, de voitures écrasées, et de cultures dévastées, mais il semblerait que si la situation est dramatique pour certains, Bejisa aurait pu faire beaucoup plus de dégâts s'il n'avait pas faiblit pour perdre en intensité  juste avant de venir nous visiter...

     

    "La saison cyclonique 2013-2014 a débuté cette année dans le Bassin Océan Indien le 16 décembre 2013 et compte actuellement 3 systèmes tropicaux dont 3 cyclones.

    Le dernier système fut le cyclone tropical Bejisa qui a durement frappé l'île de La Réunion le 2 janvier 2014 laissant derrière lui 1 mort et 18 blessés ainsi que de nombreux dégats.

    Le système le plus puissant est pour le moment le cyclone Bruce avec des vents sur 1 minute de 260 km/h le 20 décembre 2013" (source CycloneXtrème)

     

    On croise les doigts et on attend le prochain ?

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    3 commentaires
  • (Article initialement publié le 05 janvier 2013)

      04 janvier 2013

    Phase-de-Sauvetage-8842-copie-1.JPG

     

    Au petit matin, je suis très content de pouvoir ouvrir les volets de la maison et de retrouver un peu de clarté. La Phase de Sauvetage est déjà commencée depuis hier 20H00, heure à laquelle les équipes de la DRR et d'EDF ont enfin pu prendre la route pour réaliser leurs interventions.

    Sur les 120 000 abonnés d'EDF qui ont été privés d'électricité au cours de la journée du 03, beaucoup sont déjà dépannés. Les routes sont pour la plupart ouvertes, même si la circulation ne se fait pas toujours dans les 2 sens...

    Je décide d'aller voir les dégâts occasionnés par "Dumilé" en commençant par la zone qui se trouve géographiquement au dessus de chez moi. Là d'où venait ce vent si fort... (1)

     

    img050

    (Clic sur la carte pour l'agrandir)

     

    Par la suite, j'irai si celà est possible jusqu'à la Plaine des Palmiste (2) où j'ai entendu hier que certaines personnes étaient très inquiètes de ce qui leur arrivait. Puis je redescendrai par la Plaine des Cafres (3) qui est comme toujours un des secteurs les plus touchés par les intempéries. Pour finir, j'essaierai d'aller jusqu'aux radiers qui ont été détruits : Le Ouaki (4), et La rivière Saint Etienne (5).

     

    En voiture !

     

    Phase-de-Sauvetage 8832

    A quelques mètres de chez moi, premier arbre déraciné en travers de la route. Il a déjà été coupé pour permettre la circulation.

     

    Route du Grand Tampon et de Notre Dame de la Paix (secteur 1)

    Phase de Sauvetage

     
    Bon, là je ne sais pas si la route était vraiment ouverte à la circulation. Je n'ai franchi aucun panneau d'interdiction, mais le passage sur certaines branches et bas côtés auraient parfois mérité d'avoir un 4X4. "Ne pas toucher au cables électriques", une des consignes à respecter ! Impressionnant quand même...
     
    Plaine des Palmistes (secteur 2)
     
    Phase-de-Sauvetage-8870.JPG
     
    Si je peux me permettre de donner mon avis sur les ravages, et bien je dirais qu'ils ne sont pas vraiment impressionnants par rapport à ce que j'ai traversé précédemment. Par contre, depuis février dernier, je n'avais plus vu la Plaine avec autant d'eau. Ca dégouline... Qu'est ce que c'est beau !
     
    On ne peut qu'être soulagés qu'il n'y ait pas plus de traces du passage du cyclone dans ce secteur. Je ne suis pas allé voir la forêt de Bebour, et j'espère qu'elle aura gardé toute la beauté qu'on lui connait...
     
    Plaine des Cafres - Bois Court ( secteur 3)
     
    Phase-de-Sauvetage-8918.JPG
     
    Bois Court avec son Belvédère, sa vue sur Grand Bassin, son horloge, ses kiosques, et ses Mimosas, était et restera un endroit magnifique. Il mettra simplement du temps à se remettre de ses blessures...
     
     
    On dirait que le Géant s'en est donné à coeur joie à grand coup de sabre !
     
    Radier du Ouaki (secteur 4 )
     
    Phase-de-Sauvetage-8942.JPG
     
     
    Le Radier du Ouaki permet de relier l'Entre-Deux à La Rivière en traversant le Bras de Cilaos
     
     

    Il ne faudra plus compter sur lui, et faire le tour par le Pont de la Rivière St Etienne au niveau de St Louis...

     

    Radier de la Rivière Saint Etienne ( secteur 5 )

     

    Phase-de-Sauvetage 8965

    La rivière Saint Etienne reprend son Cours... 

     

    Phase-de-Sauvetage 8946

    Après avoir eu le dessus sur le radier... 

     

    Phase-de-Sauvetage 8956

    Maintenant, c'est ici que s'arrête la route !

     

    Ce radier mis en place afin de permettre la reconstruction d'un pont détruit par le Cyclone Gamède en 2007, avait déjà été emporté  par le Cyclone Gaël en 2009. En attendant une autre solution, la circulation se fera sur deux voies sur l'unique pont restant en place et permettant de relier la ville de Saint Louis à celle de Saint Pierre...

     

    Mon petit reportage photos est terminé pour aujourd'hui.

    Je suis très étonné de la différence d'impacts qu'à pu avoir le passage de "Dumilé" dans les différents secteurs dont j'ai pu faire le tour avec vous aujourd'hui, et je comprends mieux les différents discours que j'ai pu entendre lors des témoignages de chacun à la radio.

    Par ici le vent a presque tout balayé sur son passage.. Par là c'est la montée des eaux qui fait des ravages... Et entre les deux : rien ! Les mangues sourient au soleil du haut de leurs arbres, alors qu'ailleurs la récolte est fichue...

    Le spectacle n'est vraiment pas agréable à voir, mais je crois que l'on a tout de même évité le pire : peu de blessés et pas de mort à déplorer le jour J, c'est déjà ça de gagné !

     

    A bientôt pour d'autres découvertes.

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • (Article initialement publié le 03 janvier 2013)

     

      On m'avait dit que les ciels qui précèdent le passage d'un cyclone étaient très beaux...

     

    Alerte-Rouge-8762-copie-2.JPG

    Le coucher du soleil le soir du jour de "l'An Dumile13" nous a gâté !

     

    Le lendemain à 10H00, l'alerte orange est décrétée, annonçant une menace dans les prochaines 24 heures...

    A ce stade, il convient de veiller à rentrer ou ranger tout ce qui peut voltiger à l'extérieur sous l'effet du vent, et de vérifier que l'on est bien prêt à accueillir le Cyclone.

     

    Alerte-Rouge 8763

     

     

    Une des pièces de la maison est vite transformée en jardin d'intérieur, les derniers achats faits, et la baignoire remplie en prévision des coupures d'eau qui pourraient suivre.
    Ces dernières précautions prises, il ne reste plus qu'à attendre que "Dumilé" pointe son nez...

    Le 03 janvier 2013 à 06H00, le préavis de l'alerte rouge est en vigueur, nous laissant exactement 4 heures pour nous mettre à l'abri, que ce soit dans nos maisons, ou dans l'un des nombreux centres d'hébergement mis à la disposition des personnes présentes sur l'île.

    06H30 le radier de la rivière Saint Etienne est déjà submergé du fait des intempéries, rendant la circulation très difficile entre le sud et le reste de La Réunion.

    08H00, tous les transports en commun sont arrêtés. A moins d'avoir son propre véhicule, plus moyen de rejoindre son domicile.

    Pour ma part, resté à la maison, je n'ai déjà plus d'électricité depuis 07H00, et volets clos, comme je l'avais prévu il ne me reste plus que la radio pour connaître l'évolution du météore et des évènements extérieurs. Le mauvais temps est déjà bien installé...

     

    Animation Flash
          Soyez indulgents pour le cadrage (écran LCD HS sur mon appareil) Avec le son c'est mieux...
     

    C'est à 13H00, alors que l'on annonce que "Dumilé", jusqu'alors Tempête Tropicale, est maintenant un cyclone qui se trouve au plus près de nos côtes (95 km), je sens vraiment que les éléments se déchaînent...

     

    Animation Flash

    Heureusement qu'il y a un mur immense derrière, et que le bananier qui porte le régime est bien sanglé...

     

    Petit coup de panique en constatant l'ampleur du phénomène : La Jalousie en verre (fenêtre à volets) de la cuisine n'est pas protégée et se prend des seaux d'eau sans arrêt. Si elle cède du fait d'un projectile ou de la clôture juste au dessus qui menace de se détacher, je vais me retrouver avec de la flotte et un cyclone dans la maison...

     

    Alerte-Rouge 8804

     

     

    Rien trouvé de mieux que les rallonges de la table et deux manches à balai pour essayer de consolider le truc de l'intérieur (impossible de sortir avec un temps pareil). Mais ça ne fait rien, la pression redescend en me disant qu'en cas de pépin, ça limitera les infiltrations...

    14H00, ça a l'air de se calmer mais ça ne dure pas.

    14H50, le cyclone que l'on dit s'éloigner de nos côtes descent vers le sud et affecte toujours beaucoup l'ouest et le sud ouest où j'habite. Le vent a changé de sens mais il est bien présent.

     

    Animation Flash
     
     

    Contrairement aux cyclones que j'ai aperçu aux Antilles celui ci est plutôt sec, pas de pluies diluviennes, mais ça décoiffe !

    Le temps est long, pas grand chose à faire mis à part écouter la radio et les interventions des réunionnais qui pour certains sont dans des situations critiques, et d'autres qui laissent entendre qu'il ne se passe rien chez eux... ???... On ne doit pas vivre les mêmes choses ou ne pas se trouver sur la même île !

     

    Alerte-Rouge 8812

    Les enfants se chamaillent pour passer le temps...

     

    18H30, ça semble se calmer à nouveau, mais depuis le temps que ça dure, faut espérer que cette fois ci "Dumilé" nous laissera tranquille pour le restant de la soirée.

    20H00, levée très controversée de l'alerte rouge. Toujours pas d'électricité, pour moi ce sera repas aux chandelles ce soir.

     

    Alerte-Rouge 8827

    Ben oui, ça creuse un cyclone !  Puis il n'y a pas grand chose à faire d'autre alors...

     

    Demain nous serons en "Phase de Sauvetage". Même si ce n'est pas vraiment conseillé, j'en profiterais pour faire un tour de quartier de façon à voir de bonne heure les dégâts que notre visiteur a occasionné.


    Bonne soirée.

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • (Article initialement publié le 31 décembre 2012)

    Il est fort possible que le 03 janvier 2013, cette petite radio soit le seul moyen qu'il me reste pour avoir des nouvelles de ce qui se passe de l'autre côté de mes volets...

    Cyclone 8754

    Depuis que l'homme a posé les pieds sur l'île de La Réunion, il profite grandement de ses charmes, mais en échange, il est obligé de subir la dureté de son climat.
    J'en vois déjà qui ont le sourire aux lèvres en se disant qu'il y a quand même pire qu'une température moyenne annuelle de 28°C, et qu'il n'y a pas à se plaindre de passer Noël et Jour de l'an sur la plage...

    Mais si je prends mon clavier aujourd'hui, dans une période non propice à mon inspiration, c'est pour vous parler de Cyclones.

     

    Cyclone.jpg

     

    Les Cyclones sont de grandes masses d'air de basse pression en rotation autour d'un axe, qui se forment au dessus des eaux chaudes, et qui puisent leur énergie dans la chaleur latente de condensation de l'eau (merci M. Wikipédia). Pour leur formation, il faut que certaines conditions soient respectées :

    - La température de l'eau doit être supérieure à 26°.

    - Etre suffisamment éloigné de l'équateur pour une histoire de force de Coriolis.

    - Que les vents aient des forces homogènes aux différents niveaux de l'atmosphère.

    L'Océan Indien est par ce fait un nid à Cyclones au cours de l'été Austral qui s'étend du mois de Novembre jusqu'au mois d'Avril.

    Depuis quelques jours, notre ami Nico nous envoyait des messages subliminaux en nous disant que quelque chose se dessinait, qu'il fallait le surveiller, que ça se précisait, que les "modèles" convergeaient... Connaissant sa passion pour la météo et les évènements climatiques, je me disais qu'il avait toute la saison pour s'éclater sur les Dépressions, Tempêtes, et Cyclones en tous genres que l'Océan allait former cette année.
    Et alors qu'il était le seul à s'agiter, je suis tombé sur ça :

     

    Trajectoire

    Et ça, pour moi qui n'y comprend rien, ça ne sent quand même pas très bon.

     

    Afin de me rassurer sur le côté aléatoire des prévisions météorologiques, j'ai profité d'une rencontre avec notre ami pour en savoir un peu plus sur ce qu'il en était vraiment. Le soir même, j'étais équipé d'une radio à piles, de bougies, d'une réserve d'eau potable, et d'une multitude de boîtes de conserve afin de pouvoir tenir un siège...

    Le dernier Cyclone qui est venu rendre visite à La Réunion s'appelait "Gamède". Des vents de 220km/h ont touchés les hauts de l'île. Il a laissé une trace encore visible par tous, puisque c'est lui qui a détruit le pont de la rivière Saint Etienne en février 2007 (Pont à ce jour en cours de reconstruction à proximité de Saint Louis).

    Ce matin, les médias ont commencés à parler de la formation actuelle et nous sommes passés en pré-alerte cyclonique depuis le début de l'après midi, 72h avant l'arrivée de notre visiteur (comme me l'avait dit Nico).

    Ce qui m'ennuie le plus, c'est que dans notre discussion, j'ai entendu parler de Cyclone Intense, ce qui signifie des vents de 166 à 220 km/h, et des rafales de l'ordre de 254 à 330 km/h ! Si celui-ci passe à 75 km de la côte comme le disent les prévisions, à quoi ressemblera La Réunion du lendemain ?

     



    LE RISQUE CYCLONIQUE : consignes spécifiques de sécurité.


      


    1. Se mettre à l’abri
    2 . Écouter la radio
    3. Respecter les consignes

     

    En cas de cyclone, on distingue :

     

      la pré-alerte cyclonique : menace à plus de 24h

      l’alerte orange : danger dans les 24h

      l’alerte rouge : danger imminent – préavis de 3h

      la phase de sauvegarde : menace écartée mais il reste des dangers


    PLUS DE 24h AVANT – PRE-ALERTE CYCLONIQUE
    - se tenir informé : suivre les prévisions météorologiques et les bulletins d’information
    - ne pas entreprendre de longues randonnées, ni de sorties en mer
    - vérifier ses réserves
     (eau, conserves, piles, médicaments, bougies…)
    - ne pas s’approcher du rivage en cas de forte houle
    - s’assurer de connaître l’adresse ainsi que le numéro de téléphone du centre d’hébergement le plus proche de son domicile et noter les numéros de téléphone utiles

     

    24h AVANT – ALERTE ORANGE 
    - se tenir informé
    - vérifier et constituer ses réserves
    - rentrer les objets que le vent peut emporter (mobilier de jardin, etc.)
    - renforcer les structures (hauban, toiture…) et protéger les ouvertures (volets, planches…)
    - rentrer les animaux
    - vérifier l’adresse et le téléphone du centre d’hébergement le plus proche

     

    PENDANT – ALERTE ROUGE
    Rejoindre son domicile ou un centre d’hébergement et ne sortir en aucun cas
    - se tenir fréquemment informé
    - ne téléphoner qu’en cas d’absolue nécessité
    - se méfier du calme de l’œil du cyclone et redoubler de vigilance la nuit
    - rester calme, ne pas paniquer
    - attendre impérativement la levée de l’alerte pour sortir et prendre son véhicule que si le réseau routier est annoncé praticable

     

    APRES – PHASE DE SAUVEGARDE
    La menace cyclonique est écartée mais il reste des dangers : arbres arrachés, fils électriques à terre, radiers submergés, mouvements de terrain, etc.
    - se tenir informé
    - ne pas encombrer les lignes téléphoniques
    - ne pas gêner les équipes de secours
    - ne pas toucher aux fils électriques ou téléphoniques à terre
    - vérifier l’état des aliments, s’assurer de la qualité de l’eau (préférer l’eau en bouteille)
    - ne prendre son véhicule qu’en cas de nécessité et s’assurer que la circulation est autorisée
    - ne pas franchir les radiers submergés ou les ravines en crues

     

     


     

    En ce jour de fin d'année, il est bien plus léger de penser au réveillon qui se prépare pour ce soir, mais rappelez que demain les magasins seront fermés, et prudence pour les jours à venir... Moi, je suis prêt !

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique