• Génèse

  • C'est au cours de la préhistoire, il y a environ 3 millions d'années, que l'île de la Réunion a lentement émergée du fond de l'océan.

         Homo habilis (3 millions d'années)

     

    Alors qu'en Afrique les premiers hommes habiles (Homo Habilis) découvraient qu'il pouvaient transformer des pierres en outils, le Piton des Neiges sortait de l'eau au cours de l'une de ses répétitives éruptions...

                                                   

     

    Prenant lentement de la hauteur et de l'envergure sous l'effet d'une accumulation de couches de lave...

     

    L'Homo erectus découvre le feu (500000 ans)

     

    ...ce n'est qu'il y a 500 000 ans, à l'époque où l'homme debout (Homo Erectus) découvre le feu et parvient à le maîtriser, que le Piton de la Fournaise voit le jour sur son flanc sud-est, et vient lui porter main forte...

     

    volcan

     

    A eux deux, pendant plus de 450 000 ans, l'île de la Réunion va petit à petit se construire et atteindre des proportions presque identiques à celles que nous lui connaissons aujourd'hui.

     

    On peut tout de même imaginer que le sommet du Piton des Neiges avait atteint environ 4500 m d'altitude au moment où il s'est éteint il y a 12 000 ans. Depuis, divers effondrements consécutifs à l'affaissement de chambres magmatiques ont donnés naissance aux cirques de Mafate, de Salazie, et de Cilaos qui entourent le sommet.

     

    Evolutions physique des hommes

     

    Homo sapiens sapiens avait déjà conquit à cette époque de nombreux territoires en Afrique, en Europe, et en Asie, mais il était loin de s'aventurer sur les mers, et encore moins de découvrir cette jeune île, perdue quelque part dans l'Océan Indien....

     

    Capture

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • Il y a 12 000 ans, le Piton des Neiges s'est éteint laissant au Piton de la Fournaise le soin d’agrandir petit à petit la surface de l'île.  

    Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les cendres et les roches volcaniques refroidies représentent un substrat idéal pour le développement des Lichens blancs qui sont à la base du processus d'implantation de la flore de l'île de la Réunion.  

     

                                                            65187078 p[1]              profimedia-0004949799[1] 

     

    En quelques dizaines d'années, ces Lichens ainsi que diverses Mousses, vont former par leur décomposition de l'humus, qui se transformera en terre capable d’accueillir à son tour diverses variétés de plantes vasculaires (Fougères, herbes, arbustes, arbres, plantes à fruits...)

     

    Comment de telles plantes arrivent elles à s'implanter sur un terrain aussi « stérile » ?

     

    Par les Airs : Quelque soit la compagnie choisie (Vent ou Cyclone), de minuscules graines et spores peuvent traverser un bras de mer tel que celui qui sépare Madagascar de l'île de la Réunion. (Lichens, Mousses, Champignons, et Fougères)

      4

     

     

    Par la Mer : De nombreuses graines de plantes littorales sont transportées par les courants marins. Elles flottent et résistent aux sels tout en conservant leur capacité germinative, ou voyagent sur des branches et des troncs d'arbres à la dérive. (Plantules de Palétuvier, Cocos, et diverses variétés rejetées par les fleuves lors des fortes crues.)

     arbre-sur-les-galets[1] 1       3

     

    Par transporteurs à plumes : Quelles soient accrochées à leurs pattes ou logées dans leur intestin, des plantes à semence lourdes ont vraisemblablement été importées par des oiseaux frugivores.(Sapotacées, Ebénacées, Pipéracées, Cactacées, Nyctaginacées, etc...)

     Dodo.JPG

     

    Qu'importe le moyen du moment que l'on a la pousse ? 

     

    Petit à petit, lorsqu'elles auront trouvé un milieu favorable, ces graines se développeront, se reproduiront, et se multiplieront jusqu'à donner naissance à la végétation qui colonise actuellement l'île de la Réunion.

     

    2

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    On peut imaginer que la Faune et la Flore se sont introduites simultanément sur l'île de la Réunion, l'une étant dépendante de l'autre.

     

    Nous avons vu que l'implantation de la Flore avait été en partie possible grâce aux oiseaux qui ont côtoyés cette terre volcanique, une fois les éruptions calmées et l'air un peu plus respirable.

     

    On compte donc parmi les premiers arrivés sur l'île, toutes les espèces d'oiseaux capables de voler à plus de 700 km des côtes de leur habitat d'origine (principalement Madagascar), et de s'adapter à un milieu aussi austère.

     

        pétrel                    Phaethon-aethereus.png

     

    Mais aussi toutes les espèces déjà présentes dans l'océan comme les poissons...  

     

    Murène empereur

     

    ... Ou celles qui sortent de l'océan... 

     

    crabe

     

    poulpe1

    bernard

     

    ... à la recherche d'un grand bol d'air et de chaleur. 

     

    Par ailleurs, tout comme pour la Flore, la dérive de troncs d'arbres et autres embarcations permettra le naufrage sur cette île de passagers pris au piège malgré eux : 

    cocon

    scolo 1

     

     

    En particulier des insectes... 

     

    fourmitermite 

     

    Finalement, la Faune et la Flore se sont peut être introduites simultanément car elles ont utilisés les mêmes moyens : La mer et les airs.

     

    Lorsque les espèces peuplent un territoire de façon naturelle, on parle d'espèces indigènes.

    Lorsque les espèces sont introduites par l'homme, on parle d'espèces exotiques.

     

    Ces dernières sont généralement de plus grandes tailles mis à part certains oiseaux et les gros animaux marins. Elles ne peuvent pas traverser les océans par leurs propres moyens.

     

    Sauf évènements exceptionnels bien entendu...

     

    Grenouille.jpg

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique