• Les Baleines


  • Scientifiques, passionnés, professionnels du tourisme et simples observateurs, nous nous accordons tous pour dire que l'année 2015 aura été très pauvre en matière d'observation de Baleines à Bosse.

    La saison avait pourtant commencé tôt. GLOBICE faisait part de sa première identification le 13 avril dans le secteur de La Saline, ce qui me permettait, comme certainement à d'autres, d'observer quelques petits souffles au loin dès le lendemain du côté du Souffleur de Saint Leu.

    2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ?  2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ?

     Illustration/crédit photos cv-reunion (observations du 17.06.2015) - clic sur la photo pour l'agrandir.

     Puis, plus grand chose jusqu'au début du mois de juillet où j'ai pu les suivre de la côte un peu de partout dans le sud : Anse des cascades, Cap méchant, Puits arabe, Saint Joseph et Saint Pierre... mais les conditions de navigation étant assez difficiles sur le secteur, comme d'habitude, tout le monde s'était fixé comme objectif d'aller les rencontrer au mois d'août sur leur terrain de jeu favori : la côte ouest, aux alentours de Saint Gilles. 

    Malheureusement, ce fût la grande déception...

    Alors que la saison bât son plein, peu de chanceux ont le privilège de faire de rares rencontres.

     2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ?  2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ?

     Illustration / crédit photos cv-reunion (observations du 26.08.2015) - Clic sur la photo pour l'agrandir.

    2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ?  2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ?

     Illustration / crédit photos cv-reunion (observations du 26.08.2015) - Clic sur la photo pour l'agrandir.

     

    Seulement quelques individus sont au rendez-vous... mais pas toujours... et il faut avoir l'oeil bien aiguisé pour pouvoir les repérer...

     

    42 observations auront été effectuées cette année contre 235 l'année dernière !

     

    2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ?

    GLOBICE publiera sans doute bientôt les résultats 2015 de leur "suivi des Baleines à bosse" (BAB), et voici le genre de graphe que vous pourrez y trouver. Celui ci me parle particulièrement, car il permet d'avoir un visuel de l'évolution de la fréquentation des BAB rencontrées à proximité des côtes de La Réunion. 

    D'un seul coup d'oeil, il permet de s'apercevoir que la présence des BAB est en "dents de scie" au fil des années, mais qu'en moyenne, elle augmente considérablement depuis 2005.

    En 2015, nous sommes bien plus que dans le creux de la vague, et bon nombre d'entre nous ont bien peur que nos Amies venues des eaux glaciales de l’Antarctique, aient décidé de ne plus nous rendre visite au cours de leur grande migration.

    Que peut il bien se passer, et pourquoi une telle baisse de fréquentation cette année ?

    2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ? 

      Illustration / crédit photos Cv-Photographies (observations du 26.08.2015) - Clic sur la photo pour l'agrandir.


    Pour essayer de le comprendre, j'ai écouté ce que les gens racontent autour de moi, j'ai récolté ce que j'ai pu lire dans la presse, et réfléchit sur les hypothèses qui reviennent le plus souvent tout en gardant à l'esprit un postulat qui me semble très important : cette année, les observations ont été moins fréquentes dans tout l'Océan Indien, que ce soit à Rodrigues, Mayotte ou Madagascar. Par contre, elles ont été bien plus importantes dans le Pacifique et à proximité des côtes australiennes.

    ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------


    1/ En première position, la population réunionnaise accuse la Nouvelle Route du Littoral et ses nuisances sonores.

    2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ? 

    Ce projet pharaonique d'un axe routier de deux fois trois voies en pleine mer sur une longueur de 12 km est une prouesse technique mondiale et fait l'objet de nombreuses polémiques. Outre le fait quelle sera la route la plus chère de France (plus de 1.6 milliard d'euros), beaucoup sont septiques quant au fait que cette autoroute sur pilotis puisse un jour aboutir et être efficace pour désengorger l'accès à Saint Denis en supportant des cyclones à plus de 150 km/h avec des vagues de 10m.

    Cependant, les travaux ont commencés le 21 mai 2015 au mépris du bruit occasionné et de la conservation d'un habitat fragile nécessaire à la conservation d'espèces protégées telles que le Grand dauphin de l'indo-pacifique, la Tortue verte, la Tortue imbriquée, ainsi que la Baleine à bosse qui vient mettre bas dans nos eaux côtières. (source SREPN Réunion Nature Environnement)

    Comme vous le savez, je suis sensible à la protection de l'environnement, mais pour en revenir à la question, je dois avouer avoir observé quelques individus à proximité du chantier au cours de la saison qui ne semblaient aucunement dérangés par les travaux, et il ne me parait pas sérieux de dire que la NRL puisse être à elle seule responsable du peu de fréquentation de la Baleine à bosse dans la totalité des eaux de l'Océan Indien... 

     

    2/ Vient ensuite le "Whale-watching" et ses dérives qui aurait fini par lasser et chasser ces animaux sauvages loin de nos côtes.

    2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ? 

      Illustration / crédit photos Cv-Photographies (observations du 15.08.2013) - Clic sur la photo pour l'agrandir.

    Le Wale-watching est une pratique qui a pour but d'observer les Baleines dans leur milieu naturel. Il constitue aujourd'hui une gigantesque entreprise éco-touristique qui se développe de façon exponentielle à travers le monde, et notre île est loin d'être la dernière à en exploiter le filon. Outre l'aspect commercial, il est un moyen de sensibiliser le public à la préservation des mammifères marins, mais pour que tout se passe bien, cette activité nécessite des règles de bonne conduite.

    Afin de concilier sécurité des personnes et assurer la protection, le bien-être et la préservation du milieu des baleines, une charte d'approche et d'observation responsables a été élaborée par des professionnels du tourisme, des associations et les services de l'état en 2009 (pour en savoir plus, voir mon article : "charte d'approche des Baleines" ), mais malheureusement celle ci n'est pas toujours respectée.

    On constate trop souvent des regroupements très importants (10 à 20 embarcations) autour d'un seul individu, alors que le nombre ne devrait pas excéder les 5 dans une limite de 100 m, et que tous devraient se tenir du même côté pour éviter le phénomène d'encerclement. Par ailleurs, les "mises à l'eau" même si non interdites, doivent être encadrées par des personnes qualifiées et ne permettent pas de s'approcher à moins de 15 m des cétacés. Consignes peu entendues, et qui sont loin d'être le cas sur ma photo d'illustration. Tous ces excès sont autant de désagréments pour la tranquillité de ces Baleines aux comportements généralement paisibles, mais qui restent, on ne le répétera jamais assez, des animaux sauvages potentiellement dangereux.

    Cependant, je ne crois pas que le harcèlement que subissent parfois ces géantes des océans soit à l'origine de leur "désertion" cette année. Pour l'avoir déjà constaté, un animal en colère sait le manifester et ne met pas longtemps à faire respecter certaines distances. De plus, s'il le souhaite, il est capable d’immerger et de s'éloigner momentanément vers des zones plus calmes, sans pour autant quitter le territoire réunionnais.

     

    3/ Une idée à laquelle je n'avais personnellement pas pensé : l'effet Volcan qui est plus actif cette année que les années précédentes.

    2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ? 

      Illustration / crédit photos Cv-Photographies (Cliché du 31.07.2015) - Clic sur la photo pour l'agrandir.

    On peut imaginer que les secousses et effondrements engendrés lors des éruptions produisent des ondes de chocs qui maintiennent les grands cétacés à distance des côtes de La Réunion. C'est pourquoi j'ai recensé les dates des éruptions déclarés au Piton de La Fournaise depuis l'année 2004, et essayé de faire faire un recoupement. Ce ne sont pas moins de 21 éruptions qui y ont vu le jour jusqu'à aujourd'hui :

    02 mai 2004, 17 février 2005, 04 octobre 2005, 20 juillet 2006, 30 août 2006, 18 février 2007, 30 mars 2007, 02 avril 2007, 21 septembre 2008, 27 novembre 2008, 15 décembre 2008, 05 novembre 2009, 14 décembre 2009, 02 janvier 2010, 14 octobre 2010, 09 décembre 2010, 21 juin 2014, 04 février 2015, 17 mai 2015, 31 juillet 2015, 24 août 2015.

    Parmi toutes ces éruptions, seulement 5 ce sont produites dans la période de présence effective des Baleines, que je vais estimer entre le début du mois de juillet et la fin du mois de septembre :

    20 juillet 2006, 30 août 2006, 21 septembre 2008, 31 juillet 2015, 24 août 2015. 

    2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ?                                                                                   - 2006 est une année où le nombre d'observations était en progression.

     - En 2008, on atteint un pic important d'observations, mais l'éruption est tardive.

     - Rien ne justifie sur ce point les chutes observées aux cours des années 2010 et 2012.

    Cet essai de recoupement n'est pas concluant, et ne permet pas d'établir de lien de cause à effet entre les éruptions et le comportement des Baleines à bosse. D'ailleurs, tout bien réfléchit, il faudrait de sacrées ondes de chocs pour inciter nos hôtes à fuir la totalité de l'Océan Indien.
     

    4/ Et pour finir, l'incidence d'El Nino, l'enfant terrible dont les humeurs se répercutent sur le climat de notre planète entière.

    2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ? 

    Pour essayer de faire simple, "El Nino" est le nom que l'on donne à un épisode climatique qui apparaît de façon irrégulière et pas totalement expliqué tous les 3 à 7 ans. Il débute généralement en début d'année pour durer entre 6 à 18 mois. Ce que l'on sait, c'est qu'un courant chaud se crée dans le Pacifique sud au large de l'Amérique du sud et influe sur l'intensité des Alizés, qui diminuent, voire même changent de direction (soufflants d'est en ouest, ils peuvent de ce fait passer d'ouest en est).

    Peu de Baleines en 2015... la faute d'El Nino ? Peu de Baleines en 2015... la faute d'El Nino ?

    En situation dite "normale", les Alizés se chargent d'humidité en traversant le Pacifique, et provoquent des précipitations abondantes en Indonésie et en Australie. L'eau de surface est bien plus chaude et en quantité plus importante sur la côte ouest que sur la côte est. Un courant marin se crée, faisant remonter de l'eau froide située initialement en profondeur. C'est le phénomène d'Upwelling.

    En situation "El Nino", les Alizés faiblissant, voire s’inversant, les pluies sont déplacées et les premières conséquences sont des périodes de grandes sécheresse sur l'Australie et l'Indonésie, ainsi que l'arrêt du phénomène d'Upwelling. En réalité, un équilibre est rompu et c'est une grande partie du climat mondial qui semble bouleversé.

    Peu de Baleines en 2015... la faute d'El Nino ?

    Des pluies diluviennes sur le Pérou, périodes de sécheresses extrêmes sur l'Australie et l'Indonésie, mais aussi douceur de l'hiver au Canada et vagues de froid aux Etat-Unis...

    Le phénomène d'Upwelling étant interrompu, c'est toute la biodiversité qui est mise en danger. En temps "normal", il apporte des nutriments essentiels à la vie de la faune marine. El Nino mettant fin à ce courant marin, l'océan se réchauffe en surface, et l'on observe par exemple une diminution très importante du stock de poissons au large des côtes du Pérou, de l'équateur et du Chili.

    Diminution du poisson dans différents secteurs du monde... et pourquoi pas baisse de la fréquentation des Baleines à bosse dans l'Océan Indien ?

    Pour me faire une idée sur la question, tout comme je l'ai fait précédemment pour les éruptions du Volcan de La Fournaise, je me suis penché sur le recensement des années dites "El Nino" et sur celles qui par opposition sont appelées "Nina", et j'ai trouvé ce graphe qui me permet cette fois ci de faire des recoupements assez intéressants avec les données de GLOBICE :

    Peu de Baleines en 2015... la faute d'El Nino ?

    Peu de Baleines en 2015... la faute d'El Nino ?

     

     07.2008 : Pic de Nina / Pic de Baleines à La Réunion

     09.2010 : Pic d' El Nino / Peu de Baleines à la Réunon

     10.2011 : Pic de Nina / Pic de Baleines à La Réunion

     

    El Nino 2015 a un pic très élevé, on parle même de l'El Nino du siècle, et force est de constater que le taux de fréquentation des baleines est le plus bas que l'on puisse relever depuis des années...

    -------------------------------------------------------------------------------------

     

    De cette réflexion je tire quelques conclusions personnelles. Il me semble avoir compris certaines choses, aussi, je peux dire que je suis enfin arrivé à me faire une idée par moi même sur la thèse la plus probable en ce qui concerne la fluctuation au fil des années du nombre de Baleines à bosse remarquée à proximité des côtes de La Réunion et dans l'Océan Indien en général.

    J'espère que ce nouvel article vous aura intéressé et amené vous aussi à réfléchir sur la question.

    Dans tous les cas, je suis assez satisfait d'y trouver un message d'espoir pour les années à venir, car si c'est bien "la faute d'El Nino", les Baleines à Bosse ne devraient pas tarder à revenir faire des pirouettes dans nos eaux, et cela à partir de la saison prochaine ! yes

     

    A bientôt !

     

     

    Sur le même thème, vous apprécierez sans doute :   Baleines à La Réunion   Baleines 2   Pistache et Cacahuète   Megaptera novaeangliae   Baleines à Saint Leu le 29 juin 2014 (vidéo) 

    Partager via Gmail Yahoo!

    5 commentaires
  • Cette année, la Saison Baleinique a commencé le 08 juin 2014  avec 2 premières observations/identifications effectuées par GLOBICE à environ 4 km de la côte de Saint Gilles.

    Cela faisait bien évidemment plusieurs jours que je scrutais régulièrement la surface de l'Océan dans l'espoir d'apercevoir un souffle... mais sans grand succès. Ce n'est qu'une semaine plus tard, le 16 juin pour être précis, que mes efforts ont été récompensés : 

    Baleines à Saint Leu le 29 juin 2014  Baleines à Saint Leu le 29 juin 2014

    Baleines à Saint Leu le 29 juin 2014  Baleines à Saint Leu le 29 juin 2014

     

    Depuis, quelques apparitions furtives pour confirmer que les premiers individus sont bien là, et en attendant le gros des troupes, on peut observer de temps en temps les répétions des "Battles", qui permettront de constituer les groupes et unir pour quelques instants les couples.

    Je partage une nouvelle fois la vidéo que j'ai réalisé suite à un spectacle qui nous a été offert le 29 juin 2014 à Saint Leu alors que nous étions à l'affût du moindre bout de dorsale. La qualité n'est pas au top, mais elle a l'air de plaire puisque à l'heure où je vous parle, elle a déjà été vue plus de 3800 fois :

     

    "Show Must Go On!"

     

    Le message est clair : pour que le spectacle continue, soyons tous responsables et respectons La Chartre d'Approche des Baleines à Bosse.

     

    A bientôt pour de nouvelles observations ! glasses

     

     

    Sur le même thème, vous apprécierez sans doute : -  Baleines à La Réunion  -  Baleines 2 -  Pistache et Cacahuète  -  Megaptera novaeangliae -

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    5 commentaires
  •  

       Après une looooooooooooonnnnnnnngue attente de plus de 7 mois à scruter l'horizon avec nostalgie, le 25 mai 2013, le premier individu à se montrer dans les eaux de La Réunion nous faisait des grands signes à l'aide de ses nageoires pectorales.

     

    Megaptera-novaeangliae 2260 (2)

     

     

    Depuis, rares sont les jours que nous passons sans être à l'affut d'un simple souffle, d'une dorsale, d'une caudale, ou du moindre remou suspect à la surface de l'Océan.

     

    Megaptera-novaeangliae-2807.JPG

    Savoir que les Baleines sont là et les localiser est déjà un premier contact qui nous donne l'impression de nous rapprocher d'elles, mais dès que nous en avons l'occasion...

     

    Megaptera-novaeangliae-0090.JPG

    C'est sur leur territoire que nous partons à leur rencontre.

     

    Megaptera-novaeangliae-3139.JPG

    Cette année, afin d'allier l'utile à l'agréable, nous avons rejoint l'association GLOBICE dont l'un des principaux objectifs est  d'étudier le peuplement des cétacés de La Réunion et d'agir pour sa conservation. 

     

    Megaptera-novaeangliae-4657.JPG

    Au cours de nos sorties, nous avons pour mission d'approcher les cétacés afin de les répertorier par photo-identification.

     

    Megaptera-novaeangliae 4565

    Dans le cas de la baleine à bosse, ce sont ses nageoires caudale et dorsale qui nous intéressent. Leurs dessins sont propres à chaque individu, et un catalogue est en cours d'élaboration afin d'essayer de recouper à long terme les déplacements, habitudes et comportements de ces animaux dont on ne connait finalement pas grand chose pour l'instant. 

     

    Caudale-1--2-.JPG

    A qui appartient cette Caudale ? A t'on déjà aperçu cet individu les années précédentes ?

     

    Caudale-3.JPG

    Et celle ci ? Quel nom lui avait on donné ? Elle était avec son baleineau l'année dernière... Est elle accompagnée aujourd'hui ?

     

     
    L'approche n'est pas toujours évidente, nous ne sommes pas toujours placés au bon endroit pour effectuer un cliché de qualité, pas assez rapides, pas prêts... 
     
     
    Jeu-de-l-oeil 3996
    Alors bien souvent, ceci est tout ce qu'il reste de notre baleine au moment où l'appareil veut bien se déclencher. C'est ce que l'on appelle une "lentille", un remou provoqué par la puissance de la nageoire au moment de la plongée. Il est un bon repère pour se positionner dans l'attente que notre Amie refasse surface une bonne dizaine de minutes plus tard.
     
    Megaptera-novaeangliae-4716.JPG
    C'est parfois une partie de cache-cache, et pour nous rendre la tache plus difficile, elles ne sortent de l'eau que leur "Rostre" jusqu'à dégager leur oeil et nous apercevoir à la surface... Sensation très étrange que d'être observé par un animal de 30 à 40 tonnes qui ne se contente pas de ce qu'il peut voir sous l'eau...
     
    Megaptera-novaeangliae-5212.JPG
     
    Mais c'est aussi bien souvent le grand spectacle !
     
     
    Cette année, il semblerait que les mâles soient venus en nombre pour obtenir les faveurs de ces dames... Alors pour mieux se faire remarquer et se démarquer, c'est un peu à celui qui sautera le plus haut, ou qui produira la plus belle gerbe d'eau quel qu'en soit le moyen !
     
    Megaptera-novaeangliae-3687.JPG
     
    Comme ceci...
     

     Megaptera-novaeangliae-4115.JPG 
     
    Ou en vrille pour donner un peu plus d'effet... 
     
     
    Megaptera-novaeangliae-5223.JPG 
     
    Fosbury ? 
     
     Megaptera-novaeangliae-4091.JPG
     
     Résultat garanti ! Megaptera-novaeangliae-4579.JPG
     
     Là, on est pas mal pour la photo... Relève ta caudale... Relève ta caudale... 
     
    Megaptera-novaeangliae-4582.JPG 
     
    Grrrr ! Dommage, mais ce n'est pas suffisant pour pouvoir te répertorier... 
     
    Megaptera-novaeangliae-4477.JPG 
     
    Voici donc où sont concentrées mes pensées ces derniers temps. 
     
    Megaptera-novaeangliae-4669.JPG
     
     Je voulais les approcher... 
     
    Megaptera-novaeangliae-4732.JPG 
     
    Je pourrais presque les toucher... 
     
    Megaptera-novaeangliae-5354.JPG 
     
    Alors ne m'en voulez pas de ne pas pouvoir être présent sur les blogs... 
     
    Une part de mon rêve est en train de se réaliser !  
     
     
    Sur le même thème, vous apprécierez sans doute :  -  Baleines à La Réunion  -  Baleines 2 - Pistache et Cacahuète  -  Baleines à Saint Leu le 29 juin 2014 (vidéo) -
     
    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Alors que les Petites Antilles sont en période Cyclonique, la Réunion est en alerte Baleinique !

    Nous sommes a chaque fois émus de faire leur rencontre, et nous ne pouvons plus passer à côté de l'océan sans scruter au loin dans l'espoir d'apercevoir un souffle.

    Il y a pas mal de jours sans, puis d'autres où l'on a plus de chance comme ce 31.07.2012, où nous avons été les témoins d'un magnifique spectacle...

    Après les photos de "Kiwi" prises par Globice lors de mon appel du 25.05.2012 (clic ici), je vous propose de faire la connaissance de "Pistache" et de son baleineau "Cacahuète" par le biais de mes clichés.

     

    P7300137

    Pendant plusieurs heures, à quelques mètres de la côte, nous avons assisté à ce que nous pensons être l'éducation d'un jeune baleineau par sa maman.

     

    P7300139

    Une maman pouvant mesurer 14 à 19 m pour un poids de l'ordre de 30 à 40 tonnes,

     

    P7300160

    et à laquelle j'ai donné le petit nom de "Pistache"

     

    P7300161

    Il s'agit bien entendu d'une Baleine à Bosse venue mettre bas dans les eaux chaudes de La Réunion, après un long périple d'à peu près 2 mois depuis l'Antarctique.

     

    P7300165

    C'est la petite bosse située au niveau de l'aileron dorsal, et sa façon d'arrondir le dos avant de plonger qui à inspiré le nom que l'on a donné à cette espèce.

     

    P7300176

    Voici "Cacahuète", le petit Baleineau qui mesurait quand même déjà 4m, et pesait environ 1 tonne le jour de sa naissance.

     

    Pistache-et-Cacahuete 3570

    Sa maman qui lui donne des forces avant de lui faire faire son premier voyage dans les eaux glaciales de l'Antarctique, est aujourd'hui occupée à lui enseigner les rudiments du comportement et du langage des baleines.

     

    Pistache-et-Cacahuete 3572

    Assidu et assez bon élève, Cacahuète reproduit par mimétisme les figures qui lui sont présentées.

     

    Pistache-et-Cacahuete 3594

    Taper de la nageoire pectorale permet d'émettre des bruits perceptibles à de longues distances.

     

    Pistache-et-Cacahuete 3602

    C'est un moyen d'affirmer sa présence pour intimider un congénère lors de son approche, ou au cours d'une parade amoureuse.

     

    Pistache-et-Cacahuete 3610

    On arrondi bien le dos avant de plonger... Cette descente en apné pourra atteindre 150 m de profondeur et durer  jusqu'à 45 min.

     

    Pistache-et-Cacahuete 3613

    Les sauts, utilisés par le mâle pour séduire une femelle, permettent aussi à la baleine de se débarrasser de ses parasites.

     

    Pistache-et-Cacahuete 3712

    Les coups de caudales sont attribués à un énervement de l'animal ou à un moyen de faire passer un message à distance à un autre individu.

     

    Pistache-et-Cacahuete 3619

    Il y a d'autres comportements auxquels il ne faut peut être pas chercher à donner d'explicationCe dos crawlé me semble tout à fait paisible...

     

    Pistache-et-Cacahuete 3629

    Cette nage indienne aussi...

     

    Pistache-et-Cacahuete 3633

    Et que penser de ça ?

     

    Pistache-et-Cacahuete 3640

    Je crois que ça peut même se passer de commentaire...

     

    Pistache-et-Cacahuete 3689

    Je ne suis pas sur de pouvoir de sitôt assister à un tel spectacle, ni d'arriver à reprendre de telles photos...

     

    Pistache-et-Cacahuete 3702

    Alors encore un grand merci à Pistache et Cacahuète pour leurs démonstrations.

     

    Pistache-et-Cacahuete 3715

    C'était un grand moment d'émotions et de bonheur.

     

    Pistache-et-Cacahuete 3734

    On ne vous oublira jamais !!!

     

    Sur le même thème, vous apprécierez sans doute : - Baleines à La Réunion -  Baleines 2 -  Megaptera novaeangliae -  Baleines à Saint Leu le 29 juin 2014 (vidéo) -

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    En ce moment, comme vous avez pu le remarquer, le blog est un petit peu en mode vacances.

    Je continue pourtant mes découvertes et je n'oublie jamais mon appareil photo pour pouvoir vous en faire profiter.

    Dans l'attente d'avoir un peu plus de temps à vous accorder, je me décide à publier les photos de "Kiwi" prises par Bernard de l'équipe de GLOBICE.

    J'espère que cela ne leur posera pas de problème, mais s'il en avait été autrement, ils auraient sans doute répondu à mon mail leur en demandant la permission...

    Je les trouve magnifiques, et j'espère pouvoir bientôt en faire autant. Ouvrez bien les yeux, ça commence fort !

     

    Bernard-2012-05-25--Girba--065

    Celle ci, les abonnés à ma Newsletter la connaissent déjà 

     

     

    Bernard-2012-05-25-(Girba) 022

    Vous avez une belle Caudale Kiwi !

     

    Bernard-2012-05-25-(Girba) 031

    Vue de côté.

     

    Bernard-2012-05-25-(Girba) 046

    Vue de dos, ou plutôt de la fameuse bosse... Tiens, elle n'est pas toute seule ?

     

    Bernard-2012-05-25-(Girba) 171

    C'est son ami le Dauphin qui vient lui rendre une petite visite.

     

    Bernard-2012-05-25-(Girba) 066

    Un petit coup de pectorale pour dire au revoir...

     

    Bernard-2012-05-25-(Girba) 098

    Et disparaître jusqu'au bout de la queue.

     

    Observation du 02.07.2012

    Mes observations se font de loin, mais je suis un élève assidu et persévérant !

     

    Queue de Baleine

    Bientôt, je sentirai leur odeur de près...

     

    A bientôt.

     

    Sur le même thème, vous apprécierez sans doute : - Baleines à La Réunion -  Pistache et Cacahuète -  Megaptera novaeangliae -  Baleines à Saint Leu le 29 juin 2014 (vidéo) 

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique