• Les Chiens Errants

  •  

    La Réunion, comme beaucoup de DOM-ROM, de COM et de POM (anciennement DOM-TOM), est confronté à la prolifération des chiens errants. Ici, bien plus qu'en Métropole, on rencontre un nombre impressionnant d'animaux en divagation, échappés des mains de leurs maîtres à la suite de maltraitances, livrés à eux mêmes après abandons, ou tout simplement laissés en liberté.

     

    Chiens-errants 9146

    Ils seraient actuellement plus de 100 000 à vivre dans nos rues.

     

    A l'origine, sans doute une culture et une approche différente du rapport que l'on peut avoir  avec "les meilleurs amis de l'homme", mais aussi beaucoup de gens de "passage" qui se laissent tenter par l'adoption d'un animal, que ce soit par coup de foudre ou dans le but de se lier d'amitié avec un bon gardien. Sans bien entendu penser que le jour du départ, le coeur déchiré par cette fin de vie commune, c'est bien le "toutou" qui se retrouvera seul, livré à lui même au milieu d'un champ de cannes.

     

    Chiens-errants-9135.JPG

     

     

    On les voit un peu de partout, plus ou moins nombreux en fonction des périodes, dans les villes, sur les routes, ou sur les terrains vagues.

    Qui sont ces chiens ?  Représentent ils un danger ?  Peut on maîtriser leur prolifération ?

     

                              Chiens-errants 9087Chiens-errants 9113Chiens-errants 9114Chiens-errants 9118


    On distingue ici différentes catégories de chiens :

     

    Chiens-errants-9130.JPG

    • Le chien "restreint ou surveillé" : c'est un chien totalement dépendant d’un foyer pour la nourriture et l’abri, et totalement encadré pour ses déplacements.

     

    Chiens-errants-7298.JPG

    • Le chien "de famille" : lui, est totalement dépendant d’un foyer pour la nourriture et l’abri, mais il est libre d’aller et venir à son gré.

     

    Chiens-errants-9113--2-.JPG

    • Le chien "de voisinage ou de communauté " : c'est le chien spécial DROM, un animal semi-dépendant d’un ou plusieurs foyers pour la nourriture mais n’ayant pas de propriétaire et circulant à son gré, souvent associé à une responsabilité commune de quartier.

     

    Chiens-errants-9101.JPG

    • Le chien "sauvage" : totalement indépendant et non restreint, bien qu’il puisse avoir besoin de déchets pour sa survie, il est livré à lui même, et personne n’en est responsable.

    Seule la première catégorie ne se retrouve pas à un moment ou un autre libre dans ses déplacements, ce qui explique facilement le nombre d'individus que l'on peut rencontrer sur nos routes, et qui permet de comprendre la facilité qu'ils ont à se reproduire en absence de stérilisation.

     

    Chiens-errants-9102.JPG

    La prolifération de la population canine pose rapidement différents problèmes :

     

    - des risques sanitaires : c'est la propagation de maladies et de parasites.

    - des risques de morsures : étrangement assez rares, même chez les facteurs et les cyclistes...

    - des risques d’accidents de la voie publique : en 2009, plus de 20 000 chiens ont été retrouvés écrasés sur la route (peu de dommages corporels du côté des automobilistes).

    - des enjeux économiques / d'images de La Réunion : en 2008, le coût des ramassages, captures, stérilisations, euthanasies, etc, a été estimé à 2 100 000 d'€uros (sans compter les dommages subis par les éleveurs).

    - des risques hygiéniques : suite aux ordures renversées sur la voie publique, les corps en décomposition, les escréments sur les plages et pelouses...

    - des risques pour la faune sauvage : tangue, oiseau,  gecko, agame, et autres sont des proies potentielles quand les ventres sont déchirés par la faim.

    - et un mal-être de l'animal : mort sur les routes, rachitisme, absence de soin, maltraitances...

     

     

     

     

     

                           SOS-Animaux.JPGAPPARSPAARPAAsso Galiendo

     

    De nombreuses associations travaillent tout au long de l'année afin d'essayer de donner un peu de mieux être à ces animaux, de les soigner, de les héberger dans leurs locaux, ou de leur trouver des familles d'accueil dans l'attente d'une éventuelle adoption. Leur espoir est que tous les propriétaires de chien prennent conscience des devoirs qu'ils ont envers leurs animaux, mais aussi de leurs obligations envers la société par rapport à eux.

    L'identification, la vaccination, et la stérilisation semblent être les éléments clefs permettant d'inverser la tendance. Fini les abandons, fini les maladies, fini la prolifération...

     

    Chiens-errants 9079


    En attendant cette prise de conscience, et pour faire face aux risques évoqués  précédemment, les "Fourrières animales" effectuent un sale boulot.
    Sociétés privés désignées pour agir sur un territoire déterminé par un groupement de communes (CIVIS, TCO, SACPA...), elles sont chargées du ramassage des corps et de la capture des chiens errants, aux cours de tournées ou sur demandes de particuliers.


    Chiens-errants-9084.JPG


    Chiens-errants-9083.JPG

    Les animaux saisis sont mis en cage et gardé dans les locaux de la fourrière pendant un délai minimum qui devrait être de 8 jours (Art. L. 211-26 du code rural), mais qui n'est pas toujours respecté puisque certains ne les gardent que 4...
    Le gestionnaire de la fourrière doit rechercher les propriétaires des animaux.

    Passé ce laps de temps, la fourrière dispose des animaux et décide de leur sort :

    - Soit elle les conserve dans la limite de sa capacité d'accueil.

    - Soit elle les fait "euthanasier".

     

    Chiens-errants 9082

    - Soit elle les propose, après avis d'un vétérinaire, à des fondations ou des associations de protection des animaux disposant d'un refuge qui, seules, sont habilités à proposer les animaux à l'adoption à un nouveau propriétaire.

    Ils y seront systématiquement :

    - Identifié

    - Vacciné

    - Stérilisé (pour les femelles)

     

     

    On compte seulement 1000 adoptions par an, alors que 10 000 sont euthanasiés chaque année à La Réunion.

     

    C'est exactement le cursus de "mon ombre",Chiens-errants 5302

    Cette petite chienne qui doit avoir à peu près 2 ans avait élu domicile à proximité d'une grande surface où elle profitait des restes de pikniks des passants. Comme plusieurs personnes, nous venions régulièrement lui donner à manger jusqu'à ce que sa disparition pendant quelques jours nous inquiéte... Nous l'avons retrouvé à la SPA de Saint Pierre, et après une longue nuit de réflexions, nous sommes allés la chercher pour lui offrir notre foyer.

     

    Chiens-errants 9154

    L'adoption n'est pas une décision qui se prend à la légère, et il n'est pas question pour nous de recueillir tous les chiens en difficulté. Alors, pour leur apporter un peu de réconfort, on leur donne régulièrement à boire et à manger.

     

    Adoption

    Actuellement, Kathyna déploie une énergie considérable pour essayer de placer son "Petit Loulou" qu'elle a hébergé quelques temps à la suite du passage de Dumilé, mais qu'elle ne peut malheureusement pas garder. Si quelqu'un peut l'aider...

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique