• Les classiques des Tropiques


  • Vous l'aviez peut être oublié, mais il y a deux ans de cela  je vous avais parlé de la Canne à Sucre.

    Nous avions vu dans un premier temps comment elle pousse et quelle place elle tient au niveau de l'agriculture Réunionnaise, puis comment on la récolte et ce qu'on en fait dans les Centres de Réception.

    Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol

     Il est grand temps pour nous aujourd'hui d'aller faire un petit tour dans les "Usines" de Bois Rouge et du Gol, là où les 2 millions de tonnes récoltées finissent leur voyage à dos de Cachalots pour être transformées.

    Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol  Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol


    Prêts pour la visite ? 


    Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol

    Que ce soit à Bois Rouge (Saint André) ou au Gol (Saint Louis), à quelques détails près la méthode de transformation est la même.

    Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol

    Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol

     

     

     

    Tout d'abord,

    les Cachalots déversent leur chargement

    sur le tapis roulant qui permet d'acheminer

    la canne à sucre dans les entrailles de la

    machine.

     



    Cet appareil porte le nom de "Shredder"

    Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol

    Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol

     

     

     

    Il permet de "défibrer" la Canne

    avant de la diriger vers les "Moulins".

     

     

    Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol

     

     

     

     

     

    Au nombre de 5, les Moulins broient et pressent

    les Cannes pour en extraire le jus.

     

     

     

    Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol

     


    Le résidu de pression

    s'appelle la "Bagasse".

     

    Suite à un traitement qui permet d'en extraire au maximum le sucre, 

     



    elle est acheminée jusqu'à la Centrale Thermique d'à côté, 

    Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol

     où elle servira à produire de l'électricité.

     

     Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol

     Le jus lui, est conduit jusqu'à un 

    "Réchauffeur".

     

    Il est chauffé à une température de 

    105°c

    pour le libérer de 

    certaines impuretés.

     



    A la sortie du réchauffeur,

    Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol

     c'est avec un jet d'eau que le plus gros des impuretés est séparé du jus de canne.

    Le reste de la filtration est réalisée par "Chaulage"

    Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol

    Cette opération se fait dans une cuve de décantation à plusieurs étages. Le jus débarrassé de ses plus grosses impuretés est mélangé à un "lait de chaux". 

    Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol

     

     

     

     

    Ici, il reste encore pas mal d'impuretés...

     

     

     

     

    Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol

     

     

     

     
    A cet étage, le jus ou "Vésou" a l'air d'être parfait cool

     

     

     

     

    (La boue récupérée au fond de la cuve ainsi que les impuretés et écumes du premier filtrage seront utilisées comme engrais et redistribuées aux agriculteurs.)

    Vient alors l'étape dite "d'évaporation"

    Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol

    Comme vous vous en doutez, le principe est de chauffer le Vésou clair pour diminuer sa teneur en eau par évaporation ...

    Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol

     

        
             ... jusqu'à l'obtention d'un sirop. 

     

     

    Il s'agit pour ceux qui le connaisse du "Sirop La Cuite", qui parfumera agréablement vos punchs, vos cocktails, pâtisseries, etc...

     

     

     

    Mais pour obtenir du sucre avec l'aspect qu'on lui connait, il faut que le sirop cristallise. 

    Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol

     

    Et c'est en cuisant le "Sirop La Cuite" auquel on a rajouté des grains de sucre de l'ordre de 10 microns (sucre glace) dans cet impressionnant "Appareil à Cuire", que le processus de cristallisation s'opère...

     Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol - Fabrication du sucre.

    La cuisson se fait à 55°c et à pression réduite

    jusqu'à l'obtention d'une pâte, la "Masse Cuite"

    qui renferme des cristaux de sucre et un

    liquide visqueux appelé "Liqueur Mère".

     

     

    Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol - Fabrication du sucre.

     

     

     

    Pour séparer les cristaux de sucre de la "Liqueur Mère", 

    la "Masse Cuite" est malaxée puis centrifugée 
    à plusieurs reprises.

     

     

     

     
    Ainsi, les cristaux de sucre grossissent et s'éclaircissent ...

      Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol - Fabrication du sucre.    Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol - Fabrication du sucre.    Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol - Fabrication du sucre.

     

    ... jusqu'à atteindre après séchage, la taille et la couleur du sucre roux que l'on retrouve dans nos cuisines.

    Les "Usines" de Bois Rouge et du Gol

     

     

    Puisque rien ne se perd, et ce serait d'ailleurs bien dommage, la "Liqueur Mère" épurée extraite à la suite des phases de centrifugation est utilisée pour la fabrication d'un autre produit phare des régions productrices de Cannes à Sucre.

    On lui donne alors le nom de "Mélasse" et constitue la matière première dans le processus de fabrication du Rhum "Traditionnel".  

     

    Sans doute un sujet que nous aborderons un de ces jours à l'occasion d'un autre article ...

     

    Sur le même thème, vous apprécierez : Canne à Sucre : de la pousse à la coupe  -  Les Centres de Réception  - Fleur de Canne

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    4 commentaires
  •  Les Frangipaniers (Plumeria)

     S'ils passent quasiment inaperçus après avoir perdu feuilles et fleurs au cours de l'hiver Austral, 

    Les Frangipaniers (Plumeria)

    il est impossible de rester insensible à leur parfum une fois l'été revenu.

    Les Frangipaniers (Plumeria)

     

     

     

    Les "Plumerias", plus connus sous le nom de "Frangipaniers", sont des arbustes originaires d'Amérique centrale et des Antilles, mais qui poussent de nos jours en abondance dans toutes les régions tropicales de notre belle planète.

     

     

     

    Les Frangipaniers (Plumeria)

     

     

     

     

     

    Le nom de "Frangipanier" est bien entendu en rapport avec la "Frangipane", mais il faut savoir qu'il n'entre en aucun cas dans la composition de la crème que nous avons retrouvé dernièrement dans la plupart de nos Galettes des Rois.

     

     

     


    C'est le parfum du "Plumeria" qui serait à l'origine de cette ambiguïté, et parmi les différentes théories évoquées, je retiendrais celle qui me semble la plus réaliste : Murtio Frangipani, botaniste italien qui aurait visité les Antilles en 1943, aurait appris aux marins qu'il accompagnait que l'odeur délicieuse sentie à proximité d'Antigua provenait d'un arbuste (Plumeria Alba). L'essence à base d'amande utilisée en pâtisserie et qui rappelle ce parfum aurait été renommée "Frangipane" en son honneur.
     

    Les Frangipaniers (Plumeria)

    Aujourd'hui, on utilise les fleurs de Frangipanier pour la confection de parfums... d'huiles essentielles...
    et d'un tas de cosmétiques parfumés... mais aussi pour rendre les petites filles encore plus jolies.

    Les Frangipaniers (Plumeria)



    Dans les îles du Pacifique, elles peuvent remplacer les fleurs de Tiaré pour la fabrication des fameuses couronnes de bienvenue.

     

    En Polynésie, la fleur peut être portée par les femmes pour indiquer l'état de leur relation : sur l'oreille droite si en recherche de relation, sur la gauche déjà prise.

     




    A La Réunion comme en Asie, malgré son attrait ornemental, on retrouve assez peu de Frangipaniers à proximité des habitations.       

    Les Frangipaniers (Plumeria)

     

    Savez vous pourquoi ?

     

    Il est bien des légendes qui traversent le temps, et de nos jours encore le Frangipanier est souvent associé à l'immortalité et aux vampires : On dit que même si vous arrachez le pied de cet arbre, il continue de faire des feuilles et de fleurir. Dans tous les cas, ses rameaux coupés peuvent se garder très longtemps avant d'être replantés.

     

     Le test, "cv-reunion" l'a fait pour vous   . Et comme pour toutes légendes, il y a une part de vérité.

    Les Frangipaniers (Plumeria)

     

     

    Pas besoin d'avoir la main verte ni d'hormone de bouturage pour ressusciter un Frangipanier.

     


    Les Frangipaniers (Plumeria)

     

    Un bout de branche planté dans la terre et le tour est joué !

     

     

     

    La croyance populaire Réunionnaise considère que c'est un arbuste qui "accompagne les défunts dans leur voyage vers l'au delà", ou encore que "son bois permet de mettre à l'abri les fantômes et les démons".

    C'est pour cela qu'à La Réunion...

    Les Frangipaniers (Plumeria)

      On trouve un très grand nombre de Frangipaniers dans les cimetières.

    Les Frangipaniers (Plumeria)

    Les Frangipaniers (Plumeria)

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est le pourquoi de ce côté mystique qui entoure le Frangipanier que j'avais envie de découvrir et de partager avec vous. A partir d'aujourd'hui, à l'instar des Réunionnais, pourrons nous regarder ou sentir une de ces fleurs  sans y repenser ?

     

    Pour finir sur une note un peu plus colorée et vous faire profiter d'une de mes découvertes d'il y a quelques années, je vous présente le "Pseudosphinx tetrio" ou "Chenille du Frangipanier" :

    Les Frangipaniers (Plumeria)

    Cette grosse chenille d'une quinzaine de centimètres que l'on rencontre régulièrement en Guadeloupe, arrive à avaler jusqu'à deux fois son propre poids de feuilles de Frangipanier en l'espace de 24H.

     

    Vous imaginez les ravages qu'elle pourrait causer ? 

     

    En réponse à cette attaque, le Frangipanier se régénère et donne encore plus de feuilles et de fleurs que s'il n'avait pas été grignoté.

     

    Moyen de défense et de survie, ou pouvoir mystérieux dont il a le secret ???

     

    Pour consulter les autres articles de la catégorie "Fleurs de saison", c'est ICI

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Contrairement à ce qui était prévu, j'aurai besoin de bien plus de deux articles pour faire "le tour de la question" en matière de Canne à Sucre. Plus je m'y intéresse, plus j'ai de choses à vous faire découvrir...

    Aujourd'hui, j'ai passé un peu de temps pour vous sur la Plateforme de Réception de la Canne des Casernes à Saint Pierre. Il s'agit de l'une des 14 plateformes implantées sur l'île, que l'on appelle dans le langage courant "Balances", à côté desquelles on passe tous les jours, mais que l'on a peut être jamais pris le temps, ou osé, observer de plus près.

    Nous en étions resté la dernière fois à nos cannes coupées et rangées dans un champs...

     

    Canne-a-Sucre---De-la-pousse-a-la-coupe 6720

    Celles ci sont chargées sur des remorques

     

    Canne-a-Sucre---De-la-pousse-a-la-coupe 6685

     

     

    Centre-de-reception-canne 6927 (Copier)

    qui peuvent prendre la direction de l'une des deux usines de l'île se répartissant à elles seules le traitement de la totalité de la récolte (2 millions de tonnes, rappelez vous...).

     

    Canne-a-Sucre---De-la-pousse-a-la-coupe 6662 - Copie

    Cependant, la route peut être longue pour certains, la perte de temps, le coût du carburant, le risque de perte du chargement et d'accident sont importants...

     

    Centre-de-reception-canne 6930 (Copier)

    C'est ce qui explique la mise en place des fameuses "Plateformes de Réception" reparties stratégiquement sur la périphérie de la région, et contre la fermeture desquelles les agriculteurs luttent.

     

    Bienvenus au "Pôle Canne des Casernes" sur les hauteurs de Saint Pierre.

    Centre-de-reception-canne-7009--Copier--copie-1.JPG

    Dès l'ouverture, les tracteurs et leurs remorques se bousculent pour y déposer leur chargement

     

    Centre-de-reception-canne 6972 (Copier)

    Celui ci y sera pesé, sondé, déchargé et rechargé pour prendre la direction de l'usine la plus proche.

     

    Centre-de-reception-canne 6935 (Copier)

    Les uns après les autres, les ensembles routiers sont pesés sur une balance (quelque chose de l'ordre de 17000 à 18000 kg). A l'issue, un badge "RFID CTICS" est remis au conducteur.

     

    Centre-de-reception-canne 6940 (Copier)

    Puis arrive l'épreuve très importante de l'échantillonnage.

     

    Centre-de-reception-canne 6941 (Copier)

     

    Le but est de prélever par carrotage, un échantillon qui sera analysé pour déterminer le taux de saccharose contenu dans la canne. C'est ce taux qui déterminera le prix du chargement.

    Aussi, il s'agit d'un moment solennel encadré par un protocole rigoureux :

    - Le conducteur remet son badge anonyme à l'opérateur chargé du prélèvement.

    - La lecture du badge détermine aléatoirement l'endroit où sera effectué le prélèvement sur le chargement. Pour cela, les remorques doivent répondre à certaines normes, et la canne doit être chargée horizontalement.

    - Quelque soit la position déterminée (9 possibilités), la sonde utilisée (d'un diamètre de 15 cm) pénètre en rotation de 1,5 m dans le chargement avec un angle de 45°.

     

    Centre-de-reception-canne 6942 (Copier)L'échantillon d'un poids d'environ 3 kg (ou plus) est placé dans un sac qui sera identifié par le badge au nom barbare, et envoyé immédiatement au labo pour analyse.

     

    Attention, on est filmé !  Aucun tour de passe-passe n'est possible.

    Centre-de-reception-canne 7006 (Copier)

    L'accès au labo lui est règlementé, et de toutes façons, je pense que la prise de photo y est interdite.

     

    Centre-de-reception-canne 7002 (Copier)

    Mais le personnel est sympa, alors j'ai quand même le droit de voir un petit peu ce que deviennent ces précieux échantillons.

    Tout d'abord, après avoir été débarrassés des corps étranger pouvant endommager la machine, ils sont individuellement broyés.

     

    Centre-de-reception-canne 7003 (Copier)

     

    Ensuite, et c'est là que s'arrêtera mon autorisation spéciale, la pulpe obtenue est répartie en 2 échantillons d'un minimum de 1050 g à l'aide d'une table spéciale.

    Derrière la porte, on me dit que ces échantillons sont pressés à 344 bars pendant une durée de 1 min et 30 s, et qu'après filtration, le jus obtenu est analysé.

    C'est au terme de 2 analyses différentes (polarimétrique et réfractométrique) qu'est déterminé le taux de sucre. Très intéressant tout ça... mais quand même bien compliqué !

     

    Et si on revenait à nos gros tracteurs plein de cannes ?

    Centre-de-reception-canne 6974 (Copier)

    Direction le grand portique où ils sont en train de décharger.

     

    Centre-de-reception-canne 6946 (Copier)

    Il y a la méthode "je benne tout en vrac"...

     

                      Centre-de-reception-canne 6993 (Copier)Centre-de-reception-canne 6995 (Copier)

     ou celle plus délicate qui consiste à soulever le chargement à l'aide de chaines pour le déposer sur le tas d'à côté.

     

    Centre-de-reception-canne 6937 (Copier)

    Une dernière pesée du tracteur et de sa remorque vide permet de connaitre par soustraction, le poids exact de la canne déchargée (10 à 12 tonnes en moyenne).

     

    Tandis que les agriculteurs sont rendus à leur champs avant leurs prochaines visites...

     

    Centre-de-reception-canne-6996.JPG

    C'est au tour du petit bonhomme perché sur le portique de rentrer en action.

    Centre-de-reception-canne 6949 (Copier)

    L'oeil perçant tel le Papangue, il s'enserre des chargements abandonnés...

    Centre-de-reception-canne 6951 (Copier)

    Centre-de-reception-canne 6953 (Copier)

    Pour les déverser sur le dos des "Cachalots" à l'aide d'un genre de gros entonnoir.

     

    Mdr ! Nous sommes loin du reportage animalier, et "Cachalot" est bien le nom que l'on donne à ces remorques.

                      Centre-de-reception-canne 6954 (Copier)Centre-de-reception-canne 6959 (Copier)

    Un petit coup de poids pour tasser le tout et être sur d'en avoir rentré un maximum.

    Centre-de-reception-canne 6964 (Copier)

    Le Cachalot aux ridelles gonflées par son chargement de canne à sucre prend sans attendre la route vers l'usine la plus proche.

     

    J'en aurai fini avec tout ce qui se passe sur une plateforme s'il n'y avait pas la particularité des remorques chargées de cannes coupées à la machine. Sans être trop long, il faut quand même que je vous en touche un mot...

     

    Centre-de-reception-canne 6979 (Copier)

    A la suite de la pesée de bienvenu, l'échantillonnage se fait par divers orifices sur les paroies. Les machines coupent la canne en bâtonnets assez petits, et le transport nécessite des remorques adaptées.

     

    Centre-de-reception-canne 6982 (Copier)

    Il ne serait pas très cool pour le petit bonhomme aux doigts "d'Edward aux mains d'argent" de décharger cette fois ci encore "en vrac"...

     

                      Centre-de-reception-canne 6988 (Copier)Centre-de-reception-canne 6978 (Copier)

    Alors, cela se fait sur un tapis roulant, qui déverse la précieuse récolte directement sur le dos d'un cachalot.

     

    Centre-de-reception-canne 6991 (Copier)

    Cette fois ci, j'en ai bel et bien fini en ce qui concerne cette visite dans les "Centres de Réception", mais nous retrouverons notre Cachalot sur la route de l'usine dans un des mes prochains articles où je vous parlerai de la transformation de la canne en sucre.

    Je remercie le personnel de la plateforme des Casernes pour leur gentillesse, et j'espère que vous ne souffrirez pas trop d'impatience en attendant la suite (lol).

    J'ai pas mal d'autres choses sous le coude qui attendent de voir le jour, puis faut bien varier les sujets de temps en temps...


    A bientôt !

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Présente sur environ 60% de la surface agricole, la Canne à Sucre est sans conteste la culture la plus développée de l'île de La Réunion.

     

    Canne-a-Sucre---De-la-pousse-a-la-coupe 1975

     

     

    Elle fait partie du paysage depuis que l'homme s'est installé ici (fabrication du rhum oblige), mais plus intensément à partir du début du XIXème siècle, où elle empiète sur le terrain des cultures de cafés et d'épices.

     

    Canne-a-Sucre---De-la-pousse-a-la-coupe 6667

     

    Aujourd'hui, à vivre  à ses côtés, peut être que certains seront intéressés d'en savoir un peu plus sur cette graminée.

     

    Canne-a-Sucre---De-la-pousse-a-la-coupe 6813

     

    La Canne à Sucre est plantée tous les 6 à 7 ans. Sa reproduction se fait par bouturage, et une fois dans le sol, chaque bourgeon situé au niveau des noeuds de la tige, donne naissance à une dizaine de pousses qui se renouvellent chaque année.

     

    Canne-a-Sucre---De-la-pousse-a-la-coupe 6649

     

    Son système racinaire contribue à la stabilisation des sols de l'ile, et elle demande peu d'engrais pour s'épanouir. La "paille" laissée sur place lors de la coupe, contribue dans certains cas à la fertilisation de la terre qui  est complétée par l'apport de matières organiques issues des élevages locaux.

     

    Canne-a-Sucre---De-la-pousse-a-la-coupe-6712.JPG

     

     

    Mais dans d'autres cas (production intensive), cette paille qui est considérée comme un handicap, est ramassée et stockée en balles rondes. Elle est alors utilisée comme un apport complémentaire à l'alimentation du bétail, et sert aussi au paillage de sa litière.

     

    Canne-a-Sucre---De-la-pousse-a-la-coupe-6654.JPG

     

    La canne met entre 12 et 24 mois pour arriver à maturité. Elle nécessite peu de traitements et résiste assez bien au passage des cyclones. Elle a "simplement" besoin d'un apport en eau lors des saisons de sécheresse qui se font ressentir de plus en plus fortement.

     

    Canne-a-Sucre---De-la-pousse-a-la-coupe 6697

    Puis arrive la campagne sucrière, qui sonne le top départ de la longue récolte.

     

    Elle durera de juillet à décembre ! C'est à dire qu'ici, la coupe se fait 100% "en vert", 70% "à la main", et que la totalité de la production doit être traitée pas les deux usines de l'île. J'explique :

     

    Canne-a-Sucre---De-la-pousse-a-la-coupe 6665

     

    Contrairement à la méthode de nettoyage par "brûlage" utilisée aux Antilles (dont je vous avais parlé ici lorsque je vivais en Guadeloupe), il est imposé à La Réunion de couper "en vert".

    Cette règle s'explique par le fait qu'il est estimé moins polluant le choix d'une fertilisation naturelle, que la paille au sol agit comme un filtre des eaux de pluie, et qu'elle réduit considérablement l'érosion du sol.

     

    Canne-a-Sucre---De-la-pousse-a-la-coupe 6694

     

    Il parait tout simplement hyper dangereux d'incendier les champs à proximité des habitations, la canne étant présente sur tous les terrains et à proximité des maisons dès qu'une parcelle n'est pas exploitée.

     

    Canne-a-Sucre---De-la-pousse-a-la-coupe 6686

     

    C'est aussi pour la même raison que la coupe se fait à la main.

    Beaucoup de terrains sont très accidentés du fait du relief même de l'île.

    Beaucoup de terrains présentent des obstacles naturels à l'érosion que l'on ne veut pas éliminer.

    Ici, seulement 30% des champs pourront être récoltés à l'aide des machines.


    C'est un travail très très dur, et la main d'oeuvre est souvent recherchée.

     

    Canne-a-Sucre---De-la-pousse-a-la-coupe 6720

     

    Chaques années, près de 2 millions de tonnes de canne à sucre sont produites ainsi par l'ile de La Réunion...

     

    Canne-a-Sucre---De-la-pousse-a-la-coupe 6820

     

    Mais l'aventure  ne s'arrête pas là ! Ne croyez pas qu'il suffit de tremper un bâtonnet de canne dans son café pour qu'il se transforme en Sucre...

     

    Je vous propose d'en savoir un peu plus lors de mon prochain article, mais en attendant...

    Canne-a-Sucre---De-la-pousse-a-la-coupe-6662---Copie.JPG

    Attention aux cannes sur la chaussée !

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    "Choko" en Nouvelle Zélande, "Mirliton" en Haïti, "Christophine" aux Antilles...
    La "Chayotte" française porte le nom de "Chouchou" à La Réunion.

     

    Chouchou 5250

     

     

    Cette Curcubitacée que l'on trouve un petit peu de partout sur l'ile, est particulièrement cultivée dans le cirque de Salazie où les conditions climatiques semblent idéales à sa prolifération.

     

    Chouchou 5245

     

     

    Le Chouchou pousse en massif et n'a pas besoin de beaucoup d'entretien pour produire et se reproduire.

     

    Chouchou 5249

     

    Oubliez un fruit au sol pendant quelques jours -> Bientôt une liane de 5 à 10 mètres de long cherchera le moindre support pour s'élever le plus haut possible et fleurir...

     

    Chouchou 5246

     

     

    J'ai beaucoup de mal à croire ce que je lis, car pour moi la maturité du fruit s'obtient en beaucoup moins de 6 mois. Mais pour celà, tout doit dépendre du climat !

     

    Chouchou 5247

     

    Dans mon jardin, j'en découvre sans cesse de nouveaux, et heureusement qu'il faut oublier quelques fruits au sol pour que les plans puissent se renouveler,  sinon j'aurai beaucoup de mal à tout manger...

     

    Chouchou 5251

     

    Les "Chouchous" sont  pauvres en calories et riches en sels minéraux, ce qui les rendent assez intéressants sur le plan diététique. Vous voulez goûter ?

    On le consomme un peu comme la courgette, cru en crudité, cuit en accompagnement d'une viande, dans un cari quelconque, ou bien comme je vous le propose aujourd'hui, en gratin.

     

    Chouchou 5252

    Un bon conseil à ne pas oublier : l'épluchage doit être effectué sous un filet d'eau, ou alors, après cuisson.
    En effet, la peau du "Chouchou" contient une substance blanche qui colle aux doigts (la colle "jaque") et dont il vous faudra du temps à vous défaire si vous ne prenez pas cette précaution.

     

    Chouchou 5260

    Couper les "Chouchous" en morceaux. Emincer quelques oignons et de l'ail.

     

    Chouchou 5263

    Faire cuire les "Chouchous" dans de l'eau salée pendant que vous faites revenir les oignons et l'ail. Pour ma part, je rajoute un bouillon cube dans l'eau de cuisson.

     

    Chouchou 5267

    Mélanger le tout. Rajouter de la crême en fonction de vos goûts. Du fromage par dessus...

     

    Enfournez quelques minutes.... Le repas lé pré !

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique