• Peu de Baleines en 2015... la faute d'El Nino ?


    Scientifiques, passionnés, professionnels du tourisme et simples observateurs, nous nous accordons tous pour dire que l'année 2015 aura été très pauvre en matière d'observation de Baleines à Bosse.

    La saison avait pourtant commencé tôt. GLOBICE faisait part de sa première identification le 13 avril dans le secteur de La Saline, ce qui me permettait, comme certainement à d'autres, d'observer quelques petits souffles au loin dès le lendemain du côté du Souffleur de Saint Leu.

    2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ?  2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ?

     Illustration/crédit photos cv-reunion (observations du 17.06.2015) - clic sur la photo pour l'agrandir.

     Puis, plus grand chose jusqu'au début du mois de juillet où j'ai pu les suivre de la côte un peu de partout dans le sud : Anse des cascades, Cap méchant, Puits arabe, Saint Joseph et Saint Pierre... mais les conditions de navigation étant assez difficiles sur le secteur, comme d'habitude, tout le monde s'était fixé comme objectif d'aller les rencontrer au mois d'août sur leur terrain de jeu favori : la côte ouest, aux alentours de Saint Gilles. 

    Malheureusement, ce fût la grande déception...

    Alors que la saison bât son plein, peu de chanceux ont le privilège de faire de rares rencontres.

     2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ?  2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ?

     Illustration / crédit photos cv-reunion (observations du 26.08.2015) - Clic sur la photo pour l'agrandir.

    2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ?  2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ?

     Illustration / crédit photos cv-reunion (observations du 26.08.2015) - Clic sur la photo pour l'agrandir.

     

    Seulement quelques individus sont au rendez-vous... mais pas toujours... et il faut avoir l'oeil bien aiguisé pour pouvoir les repérer...

     

    42 observations auront été effectuées cette année contre 235 l'année dernière !

     

    2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ?

    GLOBICE publiera sans doute bientôt les résultats 2015 de leur "suivi des Baleines à bosse" (BAB), et voici le genre de graphe que vous pourrez y trouver. Celui ci me parle particulièrement, car il permet d'avoir un visuel de l'évolution de la fréquentation des BAB rencontrées à proximité des côtes de La Réunion. 

    D'un seul coup d'oeil, il permet de s'apercevoir que la présence des BAB est en "dents de scie" au fil des années, mais qu'en moyenne, elle augmente considérablement depuis 2005.

    En 2015, nous sommes bien plus que dans le creux de la vague, et bon nombre d'entre nous ont bien peur que nos Amies venues des eaux glaciales de l’Antarctique, aient décidé de ne plus nous rendre visite au cours de leur grande migration.

    Que peut il bien se passer, et pourquoi une telle baisse de fréquentation cette année ?

    2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ? 

      Illustration / crédit photos Cv-Photographies (observations du 26.08.2015) - Clic sur la photo pour l'agrandir.


    Pour essayer de le comprendre, j'ai écouté ce que les gens racontent autour de moi, j'ai récolté ce que j'ai pu lire dans la presse, et réfléchit sur les hypothèses qui reviennent le plus souvent tout en gardant à l'esprit un postulat qui me semble très important : cette année, les observations ont été moins fréquentes dans tout l'Océan Indien, que ce soit à Rodrigues, Mayotte ou Madagascar. Par contre, elles ont été bien plus importantes dans le Pacifique et à proximité des côtes australiennes.

    ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------


    1/ En première position, la population réunionnaise accuse la Nouvelle Route du Littoral et ses nuisances sonores.

    2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ? 

    Ce projet pharaonique d'un axe routier de deux fois trois voies en pleine mer sur une longueur de 12 km est une prouesse technique mondiale et fait l'objet de nombreuses polémiques. Outre le fait quelle sera la route la plus chère de France (plus de 1.6 milliard d'euros), beaucoup sont septiques quant au fait que cette autoroute sur pilotis puisse un jour aboutir et être efficace pour désengorger l'accès à Saint Denis en supportant des cyclones à plus de 150 km/h avec des vagues de 10m.

    Cependant, les travaux ont commencés le 21 mai 2015 au mépris du bruit occasionné et de la conservation d'un habitat fragile nécessaire à la conservation d'espèces protégées telles que le Grand dauphin de l'indo-pacifique, la Tortue verte, la Tortue imbriquée, ainsi que la Baleine à bosse qui vient mettre bas dans nos eaux côtières. (source SREPN Réunion Nature Environnement)

    Comme vous le savez, je suis sensible à la protection de l'environnement, mais pour en revenir à la question, je dois avouer avoir observé quelques individus à proximité du chantier au cours de la saison qui ne semblaient aucunement dérangés par les travaux, et il ne me parait pas sérieux de dire que la NRL puisse être à elle seule responsable du peu de fréquentation de la Baleine à bosse dans la totalité des eaux de l'Océan Indien... 

     

    2/ Vient ensuite le "Whale-watching" et ses dérives qui aurait fini par lasser et chasser ces animaux sauvages loin de nos côtes.

    2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ? 

      Illustration / crédit photos Cv-Photographies (observations du 15.08.2013) - Clic sur la photo pour l'agrandir.

    Le Wale-watching est une pratique qui a pour but d'observer les Baleines dans leur milieu naturel. Il constitue aujourd'hui une gigantesque entreprise éco-touristique qui se développe de façon exponentielle à travers le monde, et notre île est loin d'être la dernière à en exploiter le filon. Outre l'aspect commercial, il est un moyen de sensibiliser le public à la préservation des mammifères marins, mais pour que tout se passe bien, cette activité nécessite des règles de bonne conduite.

    Afin de concilier sécurité des personnes et assurer la protection, le bien-être et la préservation du milieu des baleines, une charte d'approche et d'observation responsables a été élaborée par des professionnels du tourisme, des associations et les services de l'état en 2009 (pour en savoir plus, voir mon article : "charte d'approche des Baleines" ), mais malheureusement celle ci n'est pas toujours respectée.

    On constate trop souvent des regroupements très importants (10 à 20 embarcations) autour d'un seul individu, alors que le nombre ne devrait pas excéder les 5 dans une limite de 100 m, et que tous devraient se tenir du même côté pour éviter le phénomène d'encerclement. Par ailleurs, les "mises à l'eau" même si non interdites, doivent être encadrées par des personnes qualifiées et ne permettent pas de s'approcher à moins de 15 m des cétacés. Consignes peu entendues, et qui sont loin d'être le cas sur ma photo d'illustration. Tous ces excès sont autant de désagréments pour la tranquillité de ces Baleines aux comportements généralement paisibles, mais qui restent, on ne le répétera jamais assez, des animaux sauvages potentiellement dangereux.

    Cependant, je ne crois pas que le harcèlement que subissent parfois ces géantes des océans soit à l'origine de leur "désertion" cette année. Pour l'avoir déjà constaté, un animal en colère sait le manifester et ne met pas longtemps à faire respecter certaines distances. De plus, s'il le souhaite, il est capable d’immerger et de s'éloigner momentanément vers des zones plus calmes, sans pour autant quitter le territoire réunionnais.

     

    3/ Une idée à laquelle je n'avais personnellement pas pensé : l'effet Volcan qui est plus actif cette année que les années précédentes.

    2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ? 

      Illustration / crédit photos Cv-Photographies (Cliché du 31.07.2015) - Clic sur la photo pour l'agrandir.

    On peut imaginer que les secousses et effondrements engendrés lors des éruptions produisent des ondes de chocs qui maintiennent les grands cétacés à distance des côtes de La Réunion. C'est pourquoi j'ai recensé les dates des éruptions déclarés au Piton de La Fournaise depuis l'année 2004, et essayé de faire faire un recoupement. Ce ne sont pas moins de 21 éruptions qui y ont vu le jour jusqu'à aujourd'hui :

    02 mai 2004, 17 février 2005, 04 octobre 2005, 20 juillet 2006, 30 août 2006, 18 février 2007, 30 mars 2007, 02 avril 2007, 21 septembre 2008, 27 novembre 2008, 15 décembre 2008, 05 novembre 2009, 14 décembre 2009, 02 janvier 2010, 14 octobre 2010, 09 décembre 2010, 21 juin 2014, 04 février 2015, 17 mai 2015, 31 juillet 2015, 24 août 2015.

    Parmi toutes ces éruptions, seulement 5 ce sont produites dans la période de présence effective des Baleines, que je vais estimer entre le début du mois de juillet et la fin du mois de septembre :

    20 juillet 2006, 30 août 2006, 21 septembre 2008, 31 juillet 2015, 24 août 2015. 

    2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ?                                                                                   - 2006 est une année où le nombre d'observations était en progression.

     - En 2008, on atteint un pic important d'observations, mais l'éruption est tardive.

     - Rien ne justifie sur ce point les chutes observées aux cours des années 2010 et 2012.

    Cet essai de recoupement n'est pas concluant, et ne permet pas d'établir de lien de cause à effet entre les éruptions et le comportement des Baleines à bosse. D'ailleurs, tout bien réfléchit, il faudrait de sacrées ondes de chocs pour inciter nos hôtes à fuir la totalité de l'Océan Indien.
     

    4/ Et pour finir, l'incidence d'El Nino, l'enfant terrible dont les humeurs se répercutent sur le climat de notre planète entière.

    2015 - Présence de Baleine en forte baisse ... la faute à Nino ? 

    Pour essayer de faire simple, "El Nino" est le nom que l'on donne à un épisode climatique qui apparaît de façon irrégulière et pas totalement expliqué tous les 3 à 7 ans. Il débute généralement en début d'année pour durer entre 6 à 18 mois. Ce que l'on sait, c'est qu'un courant chaud se crée dans le Pacifique sud au large de l'Amérique du sud et influe sur l'intensité des Alizés, qui diminuent, voire même changent de direction (soufflants d'est en ouest, ils peuvent de ce fait passer d'ouest en est).

    Peu de Baleines en 2015... la faute d'El Nino ? Peu de Baleines en 2015... la faute d'El Nino ?

    En situation dite "normale", les Alizés se chargent d'humidité en traversant le Pacifique, et provoquent des précipitations abondantes en Indonésie et en Australie. L'eau de surface est bien plus chaude et en quantité plus importante sur la côte ouest que sur la côte est. Un courant marin se crée, faisant remonter de l'eau froide située initialement en profondeur. C'est le phénomène d'Upwelling.

    En situation "El Nino", les Alizés faiblissant, voire s’inversant, les pluies sont déplacées et les premières conséquences sont des périodes de grandes sécheresse sur l'Australie et l'Indonésie, ainsi que l'arrêt du phénomène d'Upwelling. En réalité, un équilibre est rompu et c'est une grande partie du climat mondial qui semble bouleversé.

    Peu de Baleines en 2015... la faute d'El Nino ?

    Des pluies diluviennes sur le Pérou, périodes de sécheresses extrêmes sur l'Australie et l'Indonésie, mais aussi douceur de l'hiver au Canada et vagues de froid aux Etat-Unis...

    Le phénomène d'Upwelling étant interrompu, c'est toute la biodiversité qui est mise en danger. En temps "normal", il apporte des nutriments essentiels à la vie de la faune marine. El Nino mettant fin à ce courant marin, l'océan se réchauffe en surface, et l'on observe par exemple une diminution très importante du stock de poissons au large des côtes du Pérou, de l'équateur et du Chili.

    Diminution du poisson dans différents secteurs du monde... et pourquoi pas baisse de la fréquentation des Baleines à bosse dans l'Océan Indien ?

    Pour me faire une idée sur la question, tout comme je l'ai fait précédemment pour les éruptions du Volcan de La Fournaise, je me suis penché sur le recensement des années dites "El Nino" et sur celles qui par opposition sont appelées "Nina", et j'ai trouvé ce graphe qui me permet cette fois ci de faire des recoupements assez intéressants avec les données de GLOBICE :

    Peu de Baleines en 2015... la faute d'El Nino ?

    Peu de Baleines en 2015... la faute d'El Nino ?

     

     07.2008 : Pic de Nina / Pic de Baleines à La Réunion

     09.2010 : Pic d' El Nino / Peu de Baleines à la Réunon

     10.2011 : Pic de Nina / Pic de Baleines à La Réunion

     

    El Nino 2015 a un pic très élevé, on parle même de l'El Nino du siècle, et force est de constater que le taux de fréquentation des baleines est le plus bas que l'on puisse relever depuis des années...

    -------------------------------------------------------------------------------------

     

    De cette réflexion je tire quelques conclusions personnelles. Il me semble avoir compris certaines choses, aussi, je peux dire que je suis enfin arrivé à me faire une idée par moi même sur la thèse la plus probable en ce qui concerne la fluctuation au fil des années du nombre de Baleines à bosse remarquée à proximité des côtes de La Réunion et dans l'Océan Indien en général.

    J'espère que ce nouvel article vous aura intéressé et amené vous aussi à réfléchir sur la question.

    Dans tous les cas, je suis assez satisfait d'y trouver un message d'espoir pour les années à venir, car si c'est bien "la faute d'El Nino", les Baleines à Bosse ne devraient pas tarder à revenir faire des pirouettes dans nos eaux, et cela à partir de la saison prochaine ! yes

     

    A bientôt !

     

     

    Sur le même thème, vous apprécierez sans doute :   Baleines à La Réunion   Baleines 2   Pistache et Cacahuète   Megaptera novaeangliae   Baleines à Saint Leu le 29 juin 2014 (vidéo) 

    « CV-Photographie : une page Facebook et un site internetLa Route de Cilaos - N5 de La Rivière à Cilaos »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 28 Novembre 2015 à 12:33

    Coucou , la nature a peut être la réponse à tes questions , nous espérons que la saison soit bonne par chez nous en 2016 .

    En tous cas merci 

      • Samedi 28 Novembre 2015 à 14:21

        El Nino est un phénomène naturel quelque peu renforcé par le réchauffement climatique, mais qui semble faire son petit bout de chemin comme bon lui semble. Si mes souvenirs sont bons, les Baleines viennent vous rendre visite de novembre à avril. En ce moment El Nino continue de se renforcer, mais je n'ai aucune idée du taux de fréquentation que vous avez eu les dernières années, et même si vous avez des asso sur votre secteur qui sont en mesure de les quantifier.
        Dans tous les cas, je vous souhaite de bonnes et multiples observations, envoie nous des photos si tu as la chance de pouvoir en faire.

        Biz. Cyril

    2
    Dimanche 3 Janvier 2016 à 18:42

    Aujourd'hui à Paris c'est gris, humide, moche, un temps à ressusciter  des rêves d'ailleurs.

    Après 4 années formidables à la Réunion et un retour depuis 18 mois en métropole  (je cherche toujours la mer en Ile de France qui n'a d'île que le nom) mon esprit vagabonde avec l'idée de repartir. Pourquoi pas en Gwada. Alors je flâne sur les blogs à lire l'expérience des uns et des autres et j'arrive sur les pages de CV-gwada. Mais, ce nom m'évoque quelque chose...

    Mais oui, mais c'est bien sûr...

    Alors voilà, vous qui connaissez les deux îles, j'aimerais bien connaître votre ressenti sur la Guadeloupe en comparaison de la Réunion. Vaste question me direz vous. Je vous la pose quand même.

    Et je profite de ce post pour vous souhaiter une très bonne année dans cette île magnifique.

      • Vendredi 22 Janvier 2016 à 07:35

        Bonjour Chris, 

        Désolé de ne pas avoir répondu plus tôt par manque de temps et meilleurs voeux à toi aussi !
        La question revient souvent et il m'est assez difficile d'y répondre. La Réunion et la Guadeloupe sont deux îles totalement différentes qui ont chacune leurs qualités et leurs défauts. J'ai découvert en Guadeloupe une végétation luxuriante et des plages sublimes fidèles à l'image que l'on peut se faire des "îles lointaines des mers du sud". Des températures ambiantes toujours élevées, une eau toujours chaude, une mer Caraïbes toujours calme, un rythme antillais qui n'a rien à voir avec ce que l'on peut connaître en métropole... Couleur Madras... senteurs de Colombo, de fricassé de Chatrou, de langoustes grillées et de poulets boucanés... Mais tu n'y retrouveras pas les Grands espaces de La Réunion, les folies de son Volcan, le spectacle magnifique que de ses Cétacés, l'exemple exceptionnel de tolérance inter-ethnique, ni la gentillesse désintéressée de sa population.
        Je pars un petit peu dans tous les sens, mais c'est parce que je pense réellement que ces deux îles ne peuvent pas être comparées. Tout dépend des goûts, du rythme de vie que l'on mène, de sa facilité à s'intégrer, des besoins que l'on a, etc.
        Ces quelques lignes te conforteront sans doute sur le fait qu'il n'est pas facile de se faire une idée à distance, alors si j'ai un conseil à te donner pour toi qui connais déjà la Réunion, c'est d'aller faire un tour en Gwada passer quelques jours pour te faire une idée par toi même et savoir si tu as le coeur antillais. Côté prix des billets, rien à voir non plus entre les deux destinations...
        Bons projets, belle évasion. Si je peux répondre à des questions plus précises, ce sera avec plaisir ^^

    3
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 10:38

    Merci Cyril et un grand merci pour ta réponse.

    C'est intéressant d'avoir l'avis de quelqu'un qui a vécu sur les deux îles.

    En fait, je suis déjà allée 15 jours en Gwada il y a quelques années. Mon fils y vivait et était parfaitement intégré. Il y a d'ailleurs gardé beaucoup d'amis guadeloupéens et est resté très attaché à cette île. Lui est venu en vacances à la Réunion. Sans aucune objectivité, il préfère la Guadeloupe.

    Et moi, ayant vécu à la Réunion et ne connaissant la Guadeloupe que comme touriste, je préfère la Réunion!

    Mais 15 jours c'est bien trop court pour avoir un avis. On n'a qu'une image très superficielle, d'où l'intérêt que je porte à ton témoignage.

    Pour l'instant ce n'est encore qu'un projet. Mon mari a peut être une opportunité de travail à St Claude pour 2017, ce qui nous laisse le temps de rêver...

    Bonne suite de séjour à toi à la Réunion.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :