• Travailleur à Bec Rouge (Quelea quelea)

    Si je ne l'avais encore jamais identifié, c'est sans doute parce que j'ai du le confondre avec le Tisserin Gendarme.

    Travailleur à Bec Rouge (Quelea quelea)

     Le "Travailleur à Bec Rouge" est un bel oiseau d'une douzaine de centimètres originaire d'Afrique, qui a été introduit à La Réunion dans les années 2000.

    Travailleur à Bec Rouge (Quelea quelea) 

     

     


    S'il a un plumage presque similaire à celui d'un moineau la plus grande partie de l'année, il revêt des couleurs beaucoup plus remarquables lorsque arrive la période des amours.

     

     

     
    Ainsi, à l'approche de la saison des pluies, Monsieur le Travailleur s'équipe d'un masque facial de couleur noire et d'un plumage plus ou moins rouge pour séduire ces Dames.

    Travailleur à Bec Rouge (Quelea quelea)

     

     

     

    Pour Elles, la transformation est moins spectaculaire,
    et aucun masque Vénitien ne sera nécessaire pour se 
    permettre de faire des "bêtises" en tout anonymat.

    Son plumage nuptial reste sensiblement le même,
    mais son bec passe du rouge au brun-jaune.

     

     

     

     


    Les "Travailleurs à Bec Rouge" vivent en bandes assez importantes dans les zones de basse altitude. Ils se nourrissent principalement de graines et aiment survoler les plans d'eau où ils arrivent à se désaltérer en plein vol.
     

    Travailleur à Bec Rouge (Quelea quelea)

    Les arbres colonisés par un groupe de nos nouveaux amis sont chargés de nids plus ou moins bien finis. N'allez pas imaginer par cette simple constatation que le "Travailleur à Bec Rouge" est un piètre bâtisseur ! Il est tout à fait capable comme le Tisserin, de construire de petits nids douillets pour leur Belle, mais avant de finir leur ouvrage, il faudra que Madame lui accorde ses faveurs, sinon, c'est ailleurs qu'elle devra aller chercher un abri pour ses futurs petits.

    Travailleur à Bec Rouge (Quelea quelea)

    Lorsque l'accouplement s'est bien déroulé, ces Messieurs s'activent pour finir le travail commencé.

    Travailleur à Bec Rouge (Quelea quelea)Travailleur à Bec Rouge (Quelea quelea)

     

    La femelle pond entre 3 à 4 oeufs qui écloront au bout d'une incubation d'environ 12 jours. Les nouveaux venus seront alors élevés à la chenille et aux petits insectes avant de passer à leur nourriture définitive : les graines.

    Les "Travailleurs à Bec Rouge" supportent assez mal la chaleur et ont tendance à délaisser leurs dortoirs au cours de la journée pour se rendre dans des zones ombragées à proximité de plans d'eau. Si vous voulez les observer auprès de leurs nids, il faudra aller à leur rencontre à des heures ou les températures sont supportables.

    A bientôt pour de nouveaux oiseaux !         

     

    « Le Sentier Sous Marin de l'ErmitageDe Saint Philippe au Tremblet par le littoral »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    christine
    Mardi 17 Décembre 2013 à 09:53

    Bonjour Cyril,


    Newsletter, OK!


    Merci pour votre réponse concernant mon mail, "La Guadeloupe ou La Reunion" envisageant une installation longue durée, d'ici un an.


    Je pense opter pour La Réunion, j'aime la voile et il semble qu'il n'y ait pas beaucoup d'activité, concernant la navigation, l'océan indien ne s'y prête peut être pas?


    Belle journée et encore merci, pour vos articles.


    Christine

    2
    Mardi 17 Décembre 2013 à 14:38

    Bonjour Christine,

    Je vous ai répondu sur votre messagerie. Merci pour l'ajout à ma Newsletter, et donc à bientôt pour d'autres articles !
    Bon après midi.

    Cyril

    3
    Mardi 17 Décembre 2013 à 23:46
    Gé

    Ils sont super malins les mâles : pourquoi se casser la nenette pour faire un nid nickel si madame ne vient pas !!

    4
    Mercredi 18 Décembre 2013 à 03:37

    Entièrement d'accord avec toi Gé. Le Tisserin Gendarme lui, fabrique 4 à 5 nids pour que Madame en choisisse 1 et détruise les autres... Bienvenue ici. 

    5
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 11:44

    Superbe , et son nid que le travail est beau on a du mal a penser qu'il va tenir le coup !!!
    Bise et bonnes fêtes qui arrivent a grand pas 

     

    6
    Samedi 21 Décembre 2013 à 04:58

    Merci et bonnes fêtes à vous aussi. Ici la saison a déjà commencé, hier c'était Fête Kaf, date anniversaire de l'abolition de l'esclavage à La Réunion.

    7
    walter
    Mercredi 9 Avril 2014 à 16:15

    non on ne peut pas du tout le confondre avec un tisserin gendarme - à moins d'être un gros ignare - faut qd même pas raconter n'importe quoi sous prétexte qu'on peut écrire sur le net -

    8
    Mercredi 9 Avril 2014 à 16:38

    On ne peut pas tous avoir votre savoir M. walter 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :