• Visites

  • La Fournaise se réveille après trois ans et demi de sommeil profond. Depuis l'éruption du siècle de 2007 (accompagnée d'un gigantesque effondrement du cratère Dolomieu) le système éruptif était en phase de réamorçage très progressif. Une petite éruption en 2010, et depuis le calme plat... 

     

    Eruption du 21 juin 2014

     

    Une colonne de roche de plus de 1500 m de hauteur qui s'est effondrée alors en raison du vide laissé par la vidange de la chambre magmatique lors de cette éruption aurait été remobilisée pour une raison que l'on ignore encore. Son tassement, expliquent les scientifiques, était à l'origine des séismes enregistrés au cours des deux dernières semaines et pourrait avoir pesé sur une poche de magma qui s'est mise en place lors d'un crise intrusive (une montée de magma) en février 2011 et qui n'a pas débouché, elle, sur une éruption. (source www.fournaise.info)

    Le 21 juin 2014 à 01H35, lors d'un effondrement faisant "effet de piston" sur la poche magmatique, une fissure s'est crée à proximité du cratère Dolomieu, laissant s'écouler la lave.

     

    Eruption du 21 juin 2014


    Nous avions déjà prévu depuis quelques jours de randonner sur la Massif de la Fournaise le 22 juin, et cet événement n'a fait que renforcer notre décision de redécouvrir le sentier qui conduit au Piton de Bert.

    Réveil à 02H00 du mat pour attaquer notre circuit aux alentours de 04H30 et admirer les coulées de lave de nuit juste avant le lever du soleil, nous n'avons malheureusement pas été assez rapides pour observer cette mini-éruption qui s'était arrêtée la veille au soir aux alentours de 21H.

     

    Eruption du 21 juin 2014


    Sur la pente sud-est du Volcan, seules quelques fumées s'échappent au dessus du magma qui refroidit lentement.
     

    Eruption du 21 juin 2014

     
    De nuit, par 4°c de température rien de visible, mais après dissipation des fameuses brumes matinales, le spectacle sur les différents cratères est tout de même "époustouflant" !

     

    Eruption du 21 juin 2014


    La Réunion est une région extraordinaire dotée de trésors inestimables...
     

    Eruption du 21 juin 2014


    Il ne nous reste plus qu'à prendre notre mal en patience et attendre une nouvelle éruption.

     

    J'espère que la prochaine ne nous prendra pas de court, et que j'aurai à ce moment là, l'occasion de partager avec vous des images et des moments d'émotions intenses  wink2.

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    5 commentaires
  •  

    Je vous propose de profiter d'un crêneau météo favorable pour passer un peu de temps sur l'eau à la découverte de l'île de La Réunion. Notre périple se déroulera sur 2 jours afin de profiter pleinement du paysage et des rencontres éventuelles que nous pourrons y faire.

    Capture---Copie.PNG

    Chapeau, lunettes de soleil, crême solaire ... mais aussi de quoi se couvrir, impers, et cachets contre le mal de mer ... Une fois embarqués il ne sera pas évident de faire demi tour, alors soyons prévoyants, car nous sommes partis pour des journées d'environ 11H de navigation...

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    Départ 06H30 du joli port de la ville de Saint Pierre, sous-préfecture de La réunion.

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    Vous pourrez à tout moment cliquer sur la photo pour l'agrandir afin de mieux profiter du paysage. Derrière la ville, la vue sur Cilaos est bien dégagée.

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    Pour cette première journée, nous partons en direction de Saint Joseph pour rejoindre le port de Sainte Marie. Saint Pierre disparait très vite derrière la "Pointe du Parc" que j'appelle aussi "Cap alizé".

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    Terre Sainte prend le relai.

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    La "Pointe de la Ravine des Cafres"/"Bassin 18". Sur la droite on aperçoit le "Piton de Mont Vert".

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    "Grands Bois". Sa cheminée de l'ancienne usine sucrière, sa plage, et en fond toujours le "Piton Mont Vert".

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    Il est assez rare de voir l'océan aussi calme dans le sud de l'ile, alors profitons en !

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    Grande Anse, un petit coin de Paradis dont je vous ai déjà parlé. A droite le "Piton de Grande anse" et le "Cap Auguste", au centre la plage, et en fond... Vous le reconnaissez ?

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    Vers l'est c'est La "Petite île" que l'on voit en contre jour.

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    Nous arrivons à son niveau. Il s'agit de la seule île bordant La Réunion.

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    Manapany les Bains. A gauche la "Ravine Manapany", au centre le bassin, à droite l'ancien Four à Chaux.

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    Encore plus à l'est, on distingue la "Pointe de la Cayenne" sur la commune de Saint Joseph.


    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9278

    "Cap Carosse" et sa belle plage de sable noir.

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    Passé la "Pointe de La Cayenne", nous arrivons à Saint Joseph. La Ravine sur la gauche n'est autre que "La Rivière des Remparts", et le piton en bord de mer, le "Piton Babet".

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    L'imposante et impressionnante"Rivière des Remparts" s'ouvre sur l'Océan au niveau du quartier du "Butor".

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    Au delà du "Piton Babet", Saint joseph s'étale jusqu'au secteur de Langevin.

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    Nous y arrivons d'ailleurs. La "Pointe de Langevin" abrite des Alizés la mise à l'eau et le petit port de Langevin.

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    La "Pointe de Langevin" doit être le point le plus au sud de l'île. Au centre la "Grande Ravine de la Rivière Langevin", sur le côté droit, le "Piton Lambert" communément appelé le "Piton Langevin".

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    Nous croisons 4 pêcheurs qui partagent le même "Canot".

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    Nous faisons route à l'est en longeant "Cap du bord".

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    Le "Piton Vincendo" et la "Pointe Marcellin"sur le secteur de "Terre Rouge".

     

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    "Cap Chien", "Cap Poisson d'Ail", "Piton Bernard".

     

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    Le "Souffleur" du "Cap Poisson d'Ail".  

     

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    De nouveaux pêcheurs. Il faut un sacré courage pour prendre la mer sur ce type d'embarcations.

     

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    Cap Mascarin ? J'avoue que je ne connais pas très bien ce morceau de côte...

     

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    Le "Cap Méchant", là il n'y a pas de doute ! Aujourd'hui pas si méchant que ça, mais on ne va pas se plaindre. En fond, la "Vallée Heureuse".

     

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    Secteur du Baril : le site du "Puit des Anglais"...

     

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    ... bien connu pour sa piscine naturelle/artificielle en bord de mer.


     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    A l'approche de Saint Philippe.

     

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    La Marine / Port de Saint philippe. Le ciel est souvent couvert dans le coin, c'est ce qui permet à la nature de s'y sentir bien et d'y être aussi généreuse...

     

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    Saint Philippe entre la "Pointe de la mare" et le "Quai d'Henri Dalleau".

     

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    Plus loin, le "Puit Arabe"...

     

     

    Tour de l'île vu de l'Océan Indien (1/2)

    ... jusqu'à la "Pointe de la Table".

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9335

    Direction plein nord pour découvrir la côte est de l'île.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9346

    Nous arrivons à la "Pointe du Tremblet" où se trouvent la "Plage du Tremblet" et la coulée de lave de 2007.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9355

    A défaut d'y voir Alan, on aperçoit quelque chose qui dépasse de la surface de l'eau...

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9425

    C'est un petit groupe de "Grand Dauphins Indo-Pacifique" (Tursiops Aduncus) à la recherche de leur petit déjeuner.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9426

     Très occupés à chasser, notre présence n'a pas l'air de les intéresser plus que ça.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9376

    Ils nous accompagnent tout de même jusqu'aux premières coulées de lave.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9438

    En 2007, l'île de La Réunion s'est agrandie de 45 hectares lorsque 130 millions de mètres cube de lave ce sont écoulés dans l'Océan.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9437

    Du coup, certains y voient de nouveaux spots de pêche...

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9441

    Je crois bien que j'aurai adoré me trouver là au mois d'avril 2007...

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9447

    Un peu plus loin la coulée de 2004.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9454

    Puis celle de 2002.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9456

    Et encore d'autres passages de la coulée de 2002...

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9458

    Juste à la sortie de ce secteur que l'on appelle "Le Grand Brulé", une plage dont il est difficile de soupçonner l'existance.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9461

    Bois Blanc.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9462

    "Gros Piton" et la "Pointe des Cascades" à l'extrême Est de notre île.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9468

    "L'Anse des Cascades", un petit coin de paradis qui abrite un joli petit port, une jolie palmeraie, et une jolie colonie de moustiques...

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9472

    Passée la pointe, un parc éolien nous annonce notre arrivée sur la côte "au vent", la fin du "Sud Sauvage", et l'approche de Sainte Rose. Les Hauts sont chargés et nous ne pourrons malheureusement pas profiter d'un des atouts du paysage de ce secteur.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9481

    Paisible et discret village de pêcheurs, Sainte Rose se mêle à la végétation.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9491

    A proximité de la digue du port, un kayak équipé pour la pêche au gros.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9498 Port de Ste Rose

    L'usine hydro-électrique s'impose dans le paysage...

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9502

    Le littoral Est de l'île est bordé de grandes étendues de plages de gros galets où les courants rendent la baignade dangereuse. Ici, le tourisme se concentre sur les Hauts qui sont d'une exceptionnelle beauté.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9510

    Le bord de mer a quand même du potentiel... Dans la grisaille,  l'ouverture où serpente la route des plaines.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9512 Sainte Anne

    Sainte Anne, petit village facilement repérable du fait de son église à la facade très particulière.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9518 Saint Benoit

    Nous arrivons à Saint Benoît. La capitale économique de l'Est a été en grande partie reconstruite à la suite d'un gigantesque incendie. Aujourd'hui, le béton a pris le dessus sur "le bois sous tôles" des anciennes habitations créoles.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9528 Belle maison

    Il y a de l'humidité dans l'air... N'hésitez pas à enfiler une petite laine.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9533

    Sur les hauteurs de Bras Panon, le luxuriant Cirque de Salazie.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9655

     Tiens donc ! De la visite.

     

    Pour notre plus grand plaisir, un nouveau groupe d' Aduncus vient à notre rencontre.


    Le secteur est assez riche en poissons et la table est bonne.

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9633

    Passons un peu de temps avec eux afin de les observer et les identifier.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9647

    Il s'agit d'un petit groupe de 6 individus. Tout comme les Baleines, une photographie de leur nageoire dorsale permettra de les répertorier et d'étudier leurs comportements.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9650

    Vous avez remarqué les particularités et les différences qu'il existe entre chacune d'entre elles ?

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9697 usine de bois rouge

    L'usine sucrière de Bois Rouge nous donne une bonne indication sur notre position. Sans trop nous en apercevoir, occupés à nous émerveiller de la compagnie des Cétacés, nous avons dépassé Saint André qui de toute façon n'est pas vraiment visible du bord de mer.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9701 Sainte suzanne

    Nous accélérons un peu la vitesse de progression afin d'échapper à la pluie qui menace et arrivons au niveau de Sainte Suzanne. Sur la côte, toujours de grandes étendues de galets.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9704 Phare de Sainte suzanne

    De jour, il est impossible de passer à côté du phare qui domine le quartier de Bel air.

    De nuit, il ne faudra pas compter sur lui pour vous repérer. Son ampoule a arrêté de scintiller depuis 1984.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9705 Sainte Marie

    Au loin, nous apercevons "déjà" Sainte Marie, mais pas que...

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9714 Vue St Denis

    Au bout de la côte, c'est la "Pointe des Jardins" à Saint Denis.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9719 Aéroport de Gillot

    Et entre les deux, c'est par ici que vous poserez ou que vous avez posé les pieds en arrivant sur l'île : l'Aéroport de Roland Garros.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9720 port de Ste Marie

    Mais pour aujourd'hui nous nous arrêterons un petit peu avant, au port de Sainte Marie.

     

    Tour-de-l-ile-par-la-mer 9723 entrée du port

    Il est 17H20 et nous venons de passer 11 heures en mer à la découverte de points de vue hors norme des paysages de l'île de La Réunion.

     

    L'océan Indien, régulièrement tumultueux à son habitude, a été particulièrement clément pour cette première partie de notre périple. J'espère que vous aurez apprécié la balade, et si le sol semble tanguer sous vos pieds actuellement, c'est que vous souffrez de mal de terre... Ne vous inquiétez pas, nous embarquerons très prochainement pour la deuxième partie de ce tour le l'île 

     

     

    A bientôt !

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

     11.JPG

    Le Piton de la Fournaise est un Volcan de type Hawaïen connu pour être l'un des plus actifs au monde.

     

    Tunnel-de-lave-9758.JPG

    Lors de ses éruptions, la lave qui s'écoule de ses entrailles est en général très fluide, et jaillit en fontaines à des dizaines ou des centaines de mètres de haut, avant de s'écouler sur de longues distances sous forme de rivières qui dévalent les pentes.

     

    Tunnel-de-lave-9757.JPG

    En 1986, 1998, 2002, 2004, 2005 et 2007, les coulées de lave qui ont rejoint l'océan sont passées par dessus l'unique route qui relie Saint Philippe à Sainte Rose, causant de gros problèmes de circulation du fait de la durée de sa reconstruction et des effondrements liés à la présence de Tunnels de lave en dessous de la nouvelle croûte terrestre.

     

    Tunnel-de-lave-3100.JPG

    Ci dessus - Juillet 2012 : de la fumée s'échappe toujours de la coulée de 2007 qui est encore chaude.

     


    Tunnels de lave

    Vous aurez bien compris où je vais vous accompagner aujourd'hui, mais avant de nous lancer dans l'aventure, laissez moi vous expliquer un petit peu comment de telles formations arrivent à (ne pas) voir le jour.

    Les tunnels de lave sont produits principalement par des laves basaltiques pahoehoe.
    Ils se forment selon deux modèles, à partir d’une coulée de lave de faible viscosité, soit par la formation d’une croûte au-dessus d’un canal de lave, soit à partir d’une coulée pahoehoe où la lave s’étale et se déplace sous la surface.

      

    Tunnel-de-Lave

     

                                            Tunnel-de-Lave - Copie

    La lave sort du point d’émission par des canaux (A) qui tendent à rester très chauds alors que leur bordure refroidit (B).


    Ils développent progressivement des murs de lave refroidie qui surélèvent le canal de lave. Ces tunnels peuvent être profonds sous la croûte qui forme un tube thermiquement isolant, conservant la lave en fusion et servant de conduit à la coulée.

     

    Tunnel-de-Lave - Copie (2)

     

                                           Tunnel-de-Lave - Copie (3)

    Le tunnel se ferme lorsqu’une croûte continue se forme au-dessus de la coulée.

     

    En fin d’émission, n’étant plus alimenté, le tunnel de lave se purge et peut se vider en plusieurs phases (C et D).

     

    Après refroidissement complet, dans certains cas, on peut pénétrer...

     


    Dans les artères de la Fournaise.

     

    Tunnel-de-lave-8428.JPG

     

     

    Pour cette aventure, une équipe de choc a été constituée. Nous n'avons que très peu de notions de spéléologie, aucun d'entre nous n'a déjà mis les pieds dans un tunnel de lave... mais nous sommes bien déterminés à réussir notre mission dont nous parlons tout de même depuis un petit moment. Protections et équipements de survie de base.... Il est FORTEMENT DECONSEILLE de se lancer dans une telle expédition sans connaître les multiples dangers liés à ce milieu extrême.

     

    Tunnel-de-lave 8427

    Avant toute autre chose, il faut trouver une entrée... et cette "Lucarne" (skylight) fera bien l'affaire.

     

    Tunnel-de-lave 8431

    Nos premiers pas sous terre nous donnent un aperçu de la dimension des conduits que nous allons visiter.

    Cette première salle est immense. Un pilier énorme semble maintenir le plafond au dessus de nos têtes, sous nos pieds le sol est vitrifié, et des banquettes ont même été aménagées pour le prermier briefing...

     

    Tunnel-de-lave 8433

    Ces "banquettes" ou plutôt "terrasses" prennent naissance au fur et à mesure que le niveau de lave diminue dans le tunnel.

     

    formations-des-banquettes-dans-les-tunnels-de-lave.jpg

    Nos yeux commencent à s'habituer à l'obscurité. On allume sa frontale, et on y va !

     

     Tunnel-de-lave 8438

     Nous pouvons presque tenir complètement debout dans le tube.

     

    Tunnel-de-lave 8441

    Des plaques sont tombées du faux plafond.

     

    Tunnel-de-lave 8444

    Il y a comme une deuxième couche au dessus...

     

    tunnels-de-lave-superposc3a9s.jpg

     

     

    Les casques vissés sur nos têtes, nous continuons à évoluer sur cette piste de bobsleigh.  

     

    Tunnel-de-lave 8456

    Si la partie basse de notre boyau est presque parfaitement lisse

     

    Tunnel-de-lave 8457

    On ne peut pas dire la même chose de la partie haute

     

     

     

    Tunnel-de-lave 8466

    Sur notre gauche, un conduit d'aération nous rappelle qu'il fait jour à l'extérieur.

     

     

     

    Tunnel-de-lave 8467

    Les "stalactites" en partie haute se sont en fait formées lors de la baisse du niveau de la lave. La pellicule encore liquide sur le "couvercle" du tunnel s'est égouttée jusqu'à se figer définitivement.

     

     

    Tunnel-de-lave 8473

     

     

    Un nouveau pilier

     

    . Tunnel-de-lave 8474

    Ici, on se fait tout petit ou on avance à quatre pattes.

     

     

    Tunnel-de-lave 8492

    Par là, on peut reprendre sa taille normale.

     

    Tunnel-de-lave 8495

    Difficile de tout voir dans le champ restreint de nos faisceaux de lumière.

     

     

    Tunnel-de-lave 8496

    Les changements de couleurs sont dus à la composition de la roche et de sa température de fusion.

     

    Tunnel-de-lave 8499

    Dans tous les cas, même si nous ne comprenons pas tout ce que nous voyons, le spectacle nous laisse bouches bées bouches bées.

     

                       Tunnel-de-lave 8500                      

    Un de nos aventuriers a la tête happée par un Alien...

     

     

     

    Tunnel-de-lave 8501

    Les paroies brillent.

     

    Tunnel-de-lave 8503

    Ici, on aperçoit un niveau d'écoulement de la lave.

     

    Tunnel-de-lave 8504

    Conduit de gaz ou Périmorphose ?

     

    Tunnel-de-lave 8510

    La taille d'un conduit est étroitement lié à la pression de la lave lors de sa coulée.
    On comprend facilement que dans le cas d'une surpression, la veine "gonfle".

     

     Tunnel-de-lave 8516

    Il faudrait des heures et des heures pour tout regarder. Il faudrait des annnées et des années pour tout

     

    comprendre...

     

    Tunnel-de-lave 8517

                                Je parlais de Périmorphose tout à l'heure. Vous savez de quoi il s'agit ?

     

    Tunnel-de-lave 8521

    En fait, c'est une forme qui a été gardée en mémoire par la solidification de la lave. Ici, on imagine qu'il s'agit d'un tronc d'arbre transporté par le flux de la coulée. Le bois a été calciné mais il reste son empreinte.

     

    Tunnel-de-lave 8527

    Même si je me documente, je ne peux pas expliquer toutes les formations.

    Que faisait ce requin sur terre au moment de l'éruption ?

     

     

    Tunnel-de-lave 8531

    Et ce Dodo ? Etait il le dernier survivant caché de son espèce ?

     

     

    Tunnel-de-lave 8534

    Alors... On prend à gauche ou à droite ?

     

    Tunnel-de-lave 8535

    Bien souvent les galeries se rejoignent, mais le risque de se perdre est omniprésent ! 

     

    Tunnel-de-lave 8537

    Est ce bien le bon passage ?

     

    Tunnel-de-lave 8540

    Ici la paroie est moins homogène

     

    Tunnel-de-lave 8541

    Au dessus de nos têtes, les stalactites semblent cette fois ci avoir été formées par projections

     

    Tunnel-de-lave 8542

    C'est chaud ? C'est mou ?  Pas vraiment.

     

    Tunnel-de-lave 8546

    Des racines ont trouvé le passage à travers les fissures et la porosité de la roche

     

    Tunnel-de-lave 8548

    Quelque part, les piliers que l'on rencontre au cours notre évolution permettent d'éviter les effondrements.

     

    Tunnel-de-lave 8549

    C'est bien la première fois que l'on assiste à un tel spectacle.

    Décidément, La Réunion n'a pas fini de nous émerveiller !

     

    Tunnel-de-lave 8561

    Attention ! Chute de têtes de lions !!! 

     

    Tunnel-de-lave 8568

    Bon. On ne va peut être pas passer par là...

     

    Tunnel-de-lave 8577

    Mais par ici notre route est bouchée par des cascades de lave !

     

    Tunnel-de-lave 8584

    Essayons donc de remonter le cours de la rivière...

     

    Pas vraiment concluant,

    Tunnel-de-lave 8581

    Le passage est trop étroit et l'on risque d'y laisser des lambeaux de peau !

     

    Tunnel-de-lave 8579

    Pour redescendre, on peut le faire version toboggan 

     

    Tunnel-de-lave 8596

    De toute évidence, ce n'est pas par là non plus...

    Va t'on devoir rebrousser chemin et devoir se rappeler de l'itinéraire pour le retour ?

     

    Tunnel-de-lave 8592

    Ou fait on appel à notre compagnon du jour pour nous guider dans le noir ?

     

    Tunnel-de-lave 8599

    Finalement, après quelques minutes de recherche, un passage improbable nous permet d'aller de l'avant.

     

    Tunnel-de-lave 8604

    Tout le monde est bien là ?

     

    Tunnel-de-lave 8606

    La galerie reprend une dimension plus confortable.

     

    Tunnel-de-lave 8609

    A l'extérieur, la végétation a apparement bien repris le dessus sur la coulée de lave. 

     

    Tunnel-de-lave 8611

    Nouvelle superposition de conduits.

     

    Tunnel-de-lave 8614

    Peut être que les photos ne le laissent pas paraître, mais sans nos lampes, aucune progression ne serait possible et il nous n'aurions aucune possibilité de retrouver un quelconque chemin dans le noir total. Pas question de tomber en panne...

     

    Tunnel-de-lave 8620

    Ici il fait chaud, et l'air est chargé de CO2 du fait de la présence des nombreuses racines que nous avons croisé dans le dernier tronçon. Mais alors que nous souffrons un peu du manque d'oxygène...

     

    Tunnel-de-lave 8626

    Nous sentons tout à coup un peu de fraîcheur et nous avons moins de mal à respirer.

     

    Tunnel-de-lave 8629

    C'est ce que l'on appelle "voir le bout du tunnel" !

     

    Tunnel-de-lave 8632

    Cette nouvelle "Lucarne" nous permet de refaire surface.

     

    A ce jour, plusieurs kilomètres de Tunnels ont été explorés sur l'île de la Réunion. De nombreux guides spécialisés proposent de vous accompagner à la découverte de ce milieu très particulier avec un matériel approprié pour assurer votre sécurité. C'est une expérience exceptionnelle que nous offre une nouvelle fois l'île de La Réunion. Une île pleine de ressources et qui n'a pas fini de nous subjuguer.

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

                                                 Le-Volcan-et-les-cirques-vus-du-ciel-1457-copie-1.JPG                                             

                                                       "Comme le Papangue, ouvrir grand ses ailes,

                                                           Par dessus les nuages traverser le ciel,

                                                         Franchir les Ravines, survoler les Cratères

                                                            Découvrir les Cirques et revenir sur Terre..." cv

     

    Le programme vous intéresse ?

    1 Top gun

    Nous voici partis pour une petite heure de visite au dessus de ce petit paradis sur mer :

     

    La Réunion, Terre aux multiples facettes... Généreuse et Vertigineuse !

     

    Saint Pierre le Tampon

    Vous pourrez suivre notre évolution sur la carte. A chaque numéro notre position, et une ou plusieurs photos (clic pour l'aggrandir).

     

    2 Mise en route

    1/ Départ de l'aéroport de St Pierre-Pierrefonds. Prêts pour le décollage ?

     

    3 décollage

    2/ C'est parti !.

     

    4 Porte de Cilaos

    3/ On prend petit à petit de l'altitude. Sur notre gauche, l'entrée du Cirque de Cilaos.

     

    4,5 Saint Pierre

    4/ St Pierre (78000 habitants). Nous survolons l'échangeur du bd Bancks.

     

    6 Petit serré

    5/ Le Serré de Grand Coude, avec ses pâturages et ses Géraniums.
        A droite, la Rivière des Remparts, à gauche, la Rivière Langevin.

     

    7 Morne Langevin

    6/ Le "Morne Langevin" délimite la "Plaine des Remparts" côté sud à 2580m d'altitude.

     

    Survol 2 001

    Changement de décor, nous arrivons dans la Réserve Biologique du Piton de la Fournaise.

     

    9

    7/ Nous franchissons le Rempart du Tremblet pour entrer dans l'Enclos.

     

    8 L'enclos

    8/ L'Enclos, c'est cette Caldeira qui se trouve au pied du Volcan (environ 4700 ans).

     

    10

    9/ On y trouve une multitude de cratères plus ou moins ancien. Celui ci est sans doute le Château Fort (né d'une éruption en 1948).

     

    11

    10/ Mais ici, lorsque l'on parle du cratère, on pense bien entendu aux "Dolomieu" et "Bory", au sommet du Piton de la Fournaise (2632 m).

     

    12 Bory

    11/ "Bory", c'est celui ci.

     

    13

    12/ "Dolomieu", c'est le grand à côté. En fait, les 2 étaient au même niveau avant 2007.

     

    14

    12/ Et en 2007, à la suite d'une importante éruption, "Dolomieu" s'est effondré pour creuser son cratère de plus de 300m.

     

    15

    13/ Il est considéré comme très actif, avec quelque chose comme 160 éruptions au cours des 400 dernières années.

     

    16 Parking

    14/ Sortons de l'Enclos en survolant une nouvelle fois le Rempart du Tremblet. Au milieu, on aperçoit le parking du Pas de Bellecombe duquel part le sentier pour monter au Dolomieu

     

    17 Plaine des sables

    15/ La magnifique et surprenante Plaine des Sables. Paysage Lunaire ou Mercurien.

     

     

    18

    16/ Nous la quittons pour survoler à nouveau la Plaine des Remparts.

     

    Survol 3 001

    Les Cirques de la Réunion : Salazie, Mafate, et Cilaos sont nés de l'effondrement des chambres magmatiques du Piton des Neiges qui est en sommeil depuis maintenant 12000 ans.

     

    19 Plaine des palmistes

    17/ La Plaine des Palmistes, passage obligé sur l'unique route qui permet de traverser l'île.

     

    20 Grand Etang

    18/ Grand Etang, le plus important plan d'eau de La Réunion

     

    21 Est

    19/ Au loin, l'Océan Indien et la côte Est.

     

    22 Trou de fer

    20/ Le fameux Trou de fer , gouffre de 300 m de profondeur.

     

    23 Trou de fer

    21/ Pas évident de voir ses cascades en avion, si ce n'est au prix de quelques acrobaties...

     

    24 Salazie

    22/ Le Cirque de Salazie. Le plus humide des trois et le plus verdoyant. Dégoulinant de cascades, il abrite de petits villages typiques et de belles cases créoles colorées.

     

    25 Salazie

    23/ Toujours le Cirque de Salazie, avec au loin Grand Ilet (1500 habitants) et juste en dessous nous, le Piton d'Anchain, du nom d'un célèbre esclave en fuite qui y aurait trouvé refuge.

     

    26 Col des Boeufs

    24/ Le Col des Boeufs, départ de sentiers de randonnée, et point de vue sur le Cirque de Mafate..

     

    27 Piton des Neiges

    24/ Sur notre gauche, le Piton des Neiges.

     

    28 Piton des Neiges

    24/ Point culminant de l'île du haut de ses 3070m, il a donné naissance à La Réunion en émergeant de l'Océan Indien il y a 3,5 millions d'années. 

     

    29 Mafate

    25/ Le Cirque de Mafate. Enclavé et accessible qu'à pied, il compte environ 140 km de chemins de randonnée. Au milieu : le Piton Cabris, et au loin la Rivière des Galet, seule ouverture du Cirque jusqu'à "Le Port" que l'on aperçoit en bord d'Océan.

     

    30 Roche écrite

    25/ Nous survolons le Cimendef (2228m), à droite au loin derrière les nuages, se trouve la Roche Ecrite (2276m).

     

    31 Maido

    26/ Sur la crête : le Maïdo et son point de vue sur le Cirque de Mafate (accèssible en voiture) 

     

    32 Roche écrite Cimendef

    26/ Derrière nous, on voit mieux les sommets de La Roche Ecrite et du Cimendef.

     

    33 Grand Benare

    27/ Le Grand Bénare, 2898 m.

     

    34 3Salazes Col Taibit Grand Benare

    28/ En face, la crête qui nous sépare du Cirque de Cilaos, à ses pieds l'îlet de Marla (20 habitants)

     

    35 Taibit

    29/ Sur la crête : les "3 Salazes", d'étranges formations rocheuses.

     

    36 Piton des neige coté cilaos

    30/ On bascule d'un Cirque à l'autre.

     

    37 Ilet à corde

    31/ Nous voici dans le Cirque de Cilaos.  En bas, c'est l'Ilet à Cordes, accessible au terme d'un long voyage par l'unique route qui y mène (près de 400 virages).

     

    38 Cilaos

    32/ La ville de Cilaos et sa Mare à Jonc.... Tout le confort au coeur du Cirque. Les Réunionnais y passaient jadis de longue périodes sans redescendre tellement la route était mauvaise et dangereuse pour y arriver.

     

    39 Fenêtre des Makes

    33/ Juste avant de ressortir du Cirque, au sommet de la paroie, on aperçoit la "Fenêtre des Makes" dans la forêt. Un beau point de vue sur le Cirque accessible en voiture depuis St Louis.

     

    Survol 4 001

    Retour vers le littoral par l'Entre Deux et Saint louis.

     

    40 Bras de Cilaos

    34/ Le Bras de Cilaos coule au fond de la ravine où serpente aussi la route permettant d'accéder au Cirque.

     

    41 Dimitile

    35/ Derrière nous à droite, le Dimitile et ses crêtes : "Bayonne", "le Bloc", "Bras long"... Magnifique relief qui joue avec les ombres tout au long de la journée.

     

    42 Pont de l'entre deux

    36/ Le Pont du Bras de la Plaine, ou Pont de l'Entre Deux, à 110 m au dessus du cours d'eau.

     

    43 Usine

    37/ L'Usine du Gol. Elle traite la moitié de la production de canne à sucre de l'île, et produit aussi de l'électricité.

     

    44 Saint Louis

    38/ Saint Louis (52000 habitants).

     

    45 Etang du Gol

    39/ L'Etang du Gol recouvert par les Jacinthes et les Laitues d'eau.

     

    46 Pierrefond

    39/ La piste d'atterrissage est en vue...

     

    47 Arrivée

    40/ Poser en douceur, nous voici de retour sur la terre ferme.

    Tout s'est bien passé ? personne n'a été malade ?


    J'espère que la visite vous aura plu et qu'elle vous aura donné l'envie d'en découvrir et d'en savoir encore plus sur La Réunion. En avion, en hélico, en voiture, en moto, en vélo ou bien à pied, l'île n'en finira pas de vous épater...

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  

    Avant 1700, le territoire sud était interdit à la colonisation et faisait partie de l'arrondissement de Saint Paul. Seuls quelques pionniers Malgaches y avaient trouvé refuge pour échapper à la tyrannie du Gouverneur en place (Jacques de la Heure).

    En 1719, des concessions délimitées par des courbes de niveau sont accordées : "ligne paradis", "ligne des Bambous", "ligne des quatre cents"... voient le jours.

    Dès 1720, une percée à travers bois se fait depuis Saint Paul jusqu'à l'embouchure de La Rivière d'Abord. C'est là que se construisent les premières maisons, près de cette rivière qui est une source d'eau potable, mais aussi un petit havre naturel où il est possible d'Abord-er, contrairement au reste de cette côte si peu hospitalière.

    En 1732, à la demande des habitants de d'Abord, la construction d'une chapelle débute. Elle portera le nom de "Saint Pierre", en raison du prénom du Gouverneur en place (Pierre-Benoist Dumas).

     

    1819

    Ce n'est qu'en 1751 que le site actuel de l'église de Saint Pierre sera définitivement établi. Elle sera reconstruite entre 1758 et 1765 presque comme elle est aujourd'hui. Il y a peu de différence entre la première photo qui date de 1907 et celle d'aujourd'hui. Une horloge perdu dans le temps, et un batiment qui s'est rallongé...

     

    A d'Abord, on manque d'eau et l'on souffre de sécheresse. Cependant les plus dynamiques voient en elle une terre fertile : la culture du Caféier et la population se développent rapidement.

    En 1790 est créée la commune de Saint Pierre. Elle s'étend de la Rivière Saint Etienne à la Rivière des Remparts.

     

    5,5

    5,6

    Le batiment aux volets verts qui n'est autre que l'actuelle Administration des Terres Australes et Antarctiques Française, était à l'époque l'entrepot de marine. Le pont, passage obligé pour se rendre dans le sud de l'île, à été remplacé par un radier à la suite de sa destruction lors d'une crue.

     

    56

    Autre vue prise du radier de la Rivière d'Abord dans les années 1900. Derrière les enfants, on voit l'entrepot de marine et la digue du port. Aujourd'hui le radier est toujours là, mais un autre pont permet un passage plus direct entre Saint Pierre et Terre Sainte

     

    En 1825-1826, le canal Saint Etienne achemine de l'eau en abondance jusqu'à Saint Pierre. La ville prend un essor considérable et compte un peu plus de 30000 habitants (soit environ un tiers de  la population de l'île).

    1854 donne le top départ d'un projet ambitieux : la construction du premier port de commerce de La Réunion. L'emplacement semble stratégique à l'abri de la barrière de corail, mais il ne l'est point : alors qu'il paraissait assez simple de creuser le sable pour donner la profondeur nécessaire à l'accueil des grosses unités, le basalte vient ralentir le travail des ouvriers dont les bras manquent rapidement de forces.

     

                        1415

     

     

    Le chantier n'avance pas et il est difficile de conserver un peu de profondeur au milieu du bassin qui est perpétuellement ensablé...

    Saint Pierre s'endette de plus en plus au cours des 30 ans que dureront les travaux...

     

    910

    Un Bassin de Radoub est construit en 1880 pour permettre la réparation des navires en les mettant à sec. Normalement, l'évacuation de l'eau doit se faire à l'aide des marées, mais celles ci n'ont jamais été suffisament fortes à Saint Pierre pour vider entièrement le bac. De ce fait, un pompage de l'eau était nécessaire... Aujourd'hui, le bassin sert d'abri aux petites barques des pêcheurs. Un quai à même été aménagé depuis 1990 à cet effet.

     

    Alors que les travaux sont enfin terminés en 1886, le port de la Pointe des Galets (dont la construction, ainsi que celle de la ligne de chemin de fer, a été ordonnée entre temps par Saint Denis) est déjà ouvert. Moins facile d'accès, moins opérationnel que son grand "frère" de l'ouest, le profit que le port apporte à Saint Pierre est loin d'être à la hauteur de l'investissement qu'il a demandé.

     

    16

    17

     

     

    Une certaine rancoeur subsiste encore à ce jour de la part de Saint Pierre, qui se sent flouée du fait du manque d'aide et peut être de volonté "de la part du Nord" pour ce chantier.

    Pendant ce temps, la ville continue à se développer et à se construire. Une des fiertés de la commune est ce beau marché à armatures de fonte qui verra le jour en 1876.

     

                   2223

    Cette halle à douze pans entourée de quatre fontaines (en un temps où les maisons n'avaient pas d'eau) date de 1876. Toujours en place de nos jours, elle abrite actuellement le "Marché Couvert". 

     

    En 1882, le chemin de fer arrive à Saint Pierre alors qu'il est déjà utilisé pour le transport de la canne sur le reste de l'île. C'est une nouvelle ouverture vers l'extérieur pour cette ville qui souffre d'isolement, mais malheureusement insuffisante pour permettre l'essor dont elle aurait tant besoin pour renflouer ses caisses.

     

    1

    2

    La Gare est inaugurée et met Saint Pierre à moins d'une demi-journée de Saint Denis.
    Aujourd'hui, le batiment est réaménagé en "Café". Il est classé monument historique depuis 2012.

     

                       34

    Sur la photo de gauche, on peut voir un "omnibus" stationné devant la gare. Celui ci permettait aux passagers de se déplacer à travers la ville ou ses écarts.
    Aujourd'hui, il pourrait être comparé au "Karlavil" qui déssert Saint Pierre.

     

    1970 : Saint Pierre se dote de zones industrielles qui relancent l'économie locale et en font la première région de production agroalimentaire de l'île.

    1998 : Ouverture de l'aéroport de Pierrefonds. Il réalise l'essentiel de son trafic avec les destinations "Océan Indien" et assure les navettes avec l'aéroport de Saint Denis.

    2001 : Inauguration du "nouveau" port. Après plus de 10 ans de travaux, le port est relooké et 400 places sont désormais disponibles pour les plaisanciers et pêcheurs en tous genres.

     

    1213En 1900, le port est quasiement désert. Une Drague essaie désespérément de conserver un peu de profondeur au milieu du bassin. En 2012, Le port de Saint Pierre se consacre à sa nouvelle vocation : la plaisance.

     

    Saint-Pierre-Lontan 2138

     

    Saint Pierre est aujourd'hui la Capitale du Sud.

    Sous préfecture de La Réunion, elle est la troisième ville en nombre d'habitants après Saint Denis et Saint Paul.

    On dit que les gens du Sud ont l'accueil plus chaleureux et que la vie y est plus douce qu'ailleurs.

     C'est une ville très animée où je passe beaucoup de temps.
    Chaque jour j'y fait de nouvelles découvertes, chaque jour j'apprends à mieux la connaître...

     

    Saint-Pierre-Lontan-7146.JPG 

     

    Photos d'époque copiées sur le très beau livre de Daniel Vaxelaire : "C'était hier".

    Photos d'aujourd'hui : cv-reunion.

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique